Appel à la désobéissance civile de l'opposition : les échauffourées ont repris dans des localités





appel-a-la-desobeissance-civile-de-lopposition-les-echauffourees-ont-repris-dans-des-localites


Dans le cadre de l'appel à la désobéissance civile lancé par l'opposition ivoirienne, on a pu observer une accalmie ce week-end et lundi. Au moment où la population pensait avoir retrouvé la quiétude, ce mardi 27 octobre 2020, les choses ont repris de plus belle dans certains endroits du pays. 
Le point chaud est Daoukro où, depuis la matinée, on assiste à des manifestations qu’ont tentés de calmer les forces de l’ordre. Malheureusement, selon nos informations, les choses ont dégénéré, se transformant en une véritable course-poursuite dans la ville. Des témoignages sur place soutiennent que les populations opposent une véritable résistance aux agents commis au maintien de l'ordre. Pour l'heure, la situation demeure confuse.
Nous apprenons également que l'axe Bongouanou-Kotobi a été obstrué au niveau du village de Abongoua, par deux grillées.
À Bongouanou, le bureau de la Commission électorale indépendante (CEI) local a été saccagé à la mi-journée.
À Cocody, précisément à la Riviera, un autobus de la Société de transport abidjanais (SOTRA) a été incendié. 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Arrestation du professeur Johnson Kouassi : Les enseignants de l’université de Bouaké en grève ce jeudi

Naples fait une proposition à Lille pour Nicolas Pépé