Situation sociopolitique : les résidences de plusieurs responsables de l'opposition attaquées cette nuit





Situation sociopolitique,résidences,attaquées,opposition,Henri Konan Bédié,Affi N'Guessan,Mabri Toikeusse,Comité national de transition


Selon des informations proches de l'opposition, les résidences de plusieurs responsables de partis et groupements politiques de l'opposition ont été attaquées dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 novembre 2020.
"Ma résidence a été attaquée par des tirs à l’arme lourde, orchestrée par la CRS. Simultanément, les résidences des membres de l’opposition — Assoa Adou, Dr Abdallah Toikeusse Mabri et Pascal Affi N’Guessan ont également été attaquées", a publié Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, sur sa page Facebook.
Information confirmée par certains leaders concernés.

Ma résidence est en train d’être attaquée. Dieu est grand", confirme Dr Abdallah Mabri Toikeusse, président de l'Union pour la démocratie et la paix (UDPCI). 

Un proche du président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, porte-parole de la plate-forme de l'opposition, confirme également : "La résidence du président Affi N'Guessan vient d'être attaquée à la grenade".
Depuis l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 dont les premières tendances donnent le candidat du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) vainqueur, l'opposition ivoirienne a soutenu ne pas reconnaître ce scrutin et constate une vacance du pouvoir. Lundi 2 novembre 2020, elle a annoncé la mise en place d’un Comité national de transition dirigé par le président du PDCI-RDA. 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Propagation du Covid-19 : le professeur Didier Raoult optimiste pour l’Afrique

Kandia Camara aux populations de Zikisso : "Chez nous, c’est la politique sociale"