10e édition du festival Ciné droit libre : Quand le cinéma veut rendre justice aux droits humains





culture,Luc Damiba,Samira Daoud,Institut Goethe d’Abidjan.,10e édition du festival de films,Ciné Droit Libre


Du 14 au 17 Novembre 2018 prochain, aura lieu  la 10e édition du festival de films sur les droits humains et la liberté d’expression, dénommé ‘’Ciné Droit Libre’’. Pour annoncer l’événement, les organisateurs ont animé une conférence de presse le lundi  Novembre à l’Institut Goethe d’Abidjan.

Selon les initiateurs dont Yacouba Sangaré, Kevin Coulibaly et Charles Oulai, ce festival se veut une tribune libre pour la défense des droits humains et de la liberté d’expression. C’est pourquoi, il se positionne comme une seconde source d’espoir pour les films sur les droits humains. Il s’agira encore une fois de diffuser des films documentaires  et fiction  réalisés sur les thèmes des droits humains, et de la liberté d’expression et de permettre au public de voir des films spécialisés sur ces deux thèmes. Mais aussi d’exposer et de dénoncer à travers les films, les atteintes ou violation aux droits fondamentaux de l’homme, de sensibiliser les citoyens et les aider à s’approprier la nécessité de prendre en compte le respect des droits humains , offrir un cadre pour les activistes des droits humains, créer un forum de débat en vue du partage des expériences les uns des autres.

Au cours de cette édition placée sous la parrainnage de Mme Aimée Zébéyoux, Présidente de l’association des femmes juristes de Côte d’Ivoire et Secrétaire d’Etat auprès du garde des seaux Ministre de la justice, chargée des droits de l’homme, et qui a pour thème ‘’Justice Levez-vous’’, il est prévu une série d’activités.

Des projections d’une douzaine de films, des masters class, une amnesty-day, un panel sur la justice, un flashmob, une journée ‘’culture et droits de l’homme’’, une campagne digitale sur l’accès à la justice , et apéro ‘’Droits de l’homme’’ sur l’accès à la justice et un concert de clôture avec Alain Tailly sont au programme de ce festival qui réunira des cinéastes de plusieurs pays d’afrique et d’<europe, mais aussi des personnalités comme Samira Daoud, sous-Directrice régionale d’Amnesty International pour l’Afrique e l’Ouest, chargée des campagnes, Lilith Kugler (Réalisatrice allemande), Jamusz Mrozowski (Réalisateur franco-plonais) et Luc Damiba (réalisateur burkinabé)

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

La semaine du non-lieu à la Cpi

Média : la campagne un journaliste, un bilan de santé lancé par le Ministre Aka Aouélé