Les fonctionnaires souhaitent le relèvement de l’indice référentiel de base





les-fonctionnaires-souhaitent-le-relevement-de-lindice-referentiel-de-base


La Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d’Ivoire souhaite que le gouvernement relève l’indice référentiel de base qui est resté fixé à 233 francs CFA depuis 1962, pour améliorer les salaires des fonctionnaires.

Ce vœu a été émis lundi 7 décembre 2020, par son président Théodore Gnagna Zadi, lors d’un entretien avec l’AIP à Abidjan.

« Les fonctionnaires ivoiriens vivent encore dans la précarité car l’indice référentiel de base, qui devait améliorer les salaires de façon périodique, reste désespérément fixé à 233 francs CFA depuis 1962 », a déploré M. Zadi.

Les principales revendications de la Plateforme nationale tiennent en quatre points au titre des fonctionnaires, à savoir la revalorisation de l’indemnité contributive de logement et son attribution à tous les fonctionnaires, la revalorisation des pensions de retraite, l’octroi d’un 13e mois de salaire aux fonctionnaires, la suppression de la contribution nationale.

S’agissant du secteur privé, la Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d’Ivoire souhaite la revalorisation du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garanti (SMAG) ainsi que des pensions de retraite et la réforme du code du travail.

“Au titre de la protection sociale, les fonctionnaires souhaitent l’arrimage Couverture maladie universelle /Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEFCI)”, a-t-il ajouté.

Les fonctionnaires espèrent que ces revendications trouveront satisfaction dans le quinquennat du Président Alassane Ouattara.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Procès Guillaume Soro : le procureur requiert 20 ans de prison contre le prévenu

Sipilou : Vagondo Diomandé fait don d’une mosquée à la communauté musulmane de Yorodougou