Dialogue politique : Enfin les acteurs politiques Ivoiriens se parlent





dialogue-politique-enfin-les-acteurs-politiques-ivoiriens-se-parlent


Le dialogue politique entre le gouvernement et les partis et groupements politiques et de la société civile a effectivement débuté, ce lundi 21 décembre 2020, à la Primature. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est que les choses commencent bien puisque la plupart des acteurs de la scène politique ont répondu présent. EDS, FPI/AFD, PDCI, POECI, etc. étaient là pour l’ouverture des travaux.

D’entrée, le Premier ministre Hamed Bakayoko a planté le décor : " C’est le lieu de rappeler qu’à la veille du scrutin présidentiel, la CEDEAO a effectué une mission ministérielle de diplomatie préventive au terme de laquelle, le gouvernement a pris l’engagement d’examiner favorablement les points suivant : l’intégration d’une cinquième personnalité dans la Commission centrale de la Commission électorale indépendante issue de l’opposition, l’octroi d’un vice-président au PDCI dans le bureau de la Commission centrale de la CEI, la recomposition des CEI locales. Le gouvernement sera également attentif à toutes les préoccupations liées aux élections à venir". Selon lui, il s’agit de relever le défi d’un pays stable et démocratique. C’est pourquoi, a-t-il fait savoir, cette séance se veut une réunion de lancement au cours de laquelle les acteurs devront s’accorder sur les thèmes qui seront au centre des discussions sur le format et le calendrier de discussion.
" Je voudrais vous dire que notre état d'esprit en venant à cette rencontre, est de pouvoir nous parler franchement pour faire avancer notre pays dans la paix. Bien heureusement, toutes les personnalités ici présentes ou représentées se connaissent dans ce pays. Il y a des liens de famille, d'amitié, de fraternité entre les uns et les autres. Il y a eu même des liens politiques, des liens d'alliances politiques ou des alliances politiques. Nous nous connaissons tous. Nous avons en commun notre pays. Parlons-nous franchement sans défiance, sans arrière calcul pour la paix pour faire avancer notre pays", a conseillé le Premier ministre.
Au sortir de la cérémonie d’ouverture, le tout nouveau ministre de la Réconciliation, Bertin Kouadio Konan, s’est réjoui de ce que "les choses avancent".
"Je sens que les choses évoluent, rien qu’à voir toute la classe politique ivoirienne surtout de l’opposition répondre à l’appel du gouvernement. Il y a quelques semaines, on ne reconnaissait pas le pouvoir. Ça veut dire quoi ? Qu’on avance", a-t-il déclaré.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Célébration des 73 ans du PDCI-RDA: "L'esprit du PDCI-RDA n'est pas à plagier ni à pirater" (Bédié )

Football/ Coupes africaines (16è de finale) : Voici les adversaires des clubs ivoiriens