Tourisme et hôtellerie: Le ministre Siandou Fofana donne la licence à un palace de 160 chambres au cœur d’Abidjan





tourisme-et-hotellerie-le-ministre-siandou-fofana-donne-la-licence-a-un-palace-de-160-chambres-au-coeur-dabidjan


Le mardi 22 décembre, le ministre du tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana a procédé à la remise officielle de la licence d’exploitation du Mövenpick Hôtel & Resorts d’Abidjan-Plateau, au terme d’une visite guidée de l’établissement estampillé de l’enseigne helvétique.
Siandou Fofana, satisfait du travail abattu a proclamé la résilience de l’industrie touristique ivoirienne et de son attractivité demeurée intacte, en dépit d’une année marquée du sceau négatif de la Covid 19. En tout cas, avant son ouverture au public, le 28 décembre prochain, le ministre de tutelle s’est félicité de l’achèvement de cet hôtel qui affiche un financement innovant, impliquant des capitaux ivoiriens, mais aussi du symbole d’un optimisme quant à la reprise des activités touristiques en 2021.
Le ministre du tourisme  et des Loisirs a particulièrement salué cet investissement qui intègre l’esprit et la lettre de "Sublime Côte d’Ivoire", la stratégie nationale de développement touristique dont les ressorts demeurent solides pour un rebond progressif. Mettant en ligne de mire, bien évidemment le tourisme domestique et régional, mais qui ne saurait ignorer l’attractivité inébranlable d’Abidjan et alentours en tant que leader continental du tourisme d’affaires.
Cet hôtel qui devrait se situer à 4 étoiles et plus, avec un investissement avoisinant les 40 milliards de FCFA, répond aux normes de qualité de service et de commodités d'espaces qui ont forgé la réputation mondiale de la marque suisse. La première pierre a été posée en octobre 2017.
L’hôtel compte 160 chambres de standing correspondant aux exigences du tourisme d’affaires. Avec un restaurant ouvert toute la journée; un salon / bar; un salon club exécutif; un centre de remise en forme ultramoderne et un espace de réunion contemporain. Le tout intégré à la galerie commerciale et la Rotonde des arts Nour Al Hayat qui l’accueille. D’autant plus que la propriété de Mövenpick Hôtel Abidjan est une joint-venture, autour du consortium Hospitality Capital Partners (Hcp) composé de la Société abidjanaise de promotion industrielle et immobilière (Saprim), une société privée qui possède le complexe de bureaux et le centre commercial adjacent à la propriété, Bouygues Bâtiment International, à travers sa filiale Setao notamment, la Cnps et le Fonds Sga2e des employés du Groupe Cie-Sodeci (3.5%). C’est Abou Kassam qui en est le Pdg et qui a porté le projet sur les fonts baptismaux.
Quant à l’administrateur et directeur général, Nicolas de Roquefeuil du Groupe Bouygues, il affiche une foi dans un rebond du tourisme et de l’hôtellerie. Abidjan ne sera pas l’unique projet en Côte d’Ivoire. Des villes comme San Pedro, Bouaké, Yamoussoukro ou des cités balnéaires sont en ligne de mire. Mövenpick Hôtels & Resorts est l'une des sociétés de gestion hôtelière haut de gamme les plus réputées au monde.
Depuis sa création en 1973, la société hôtelière a étendu sa présence internationale et gère aujourd'hui plus de 20 000 chambres dans plus de 82 hôtels à travers l'Afrique, l'Asie, l'Europe et le Moyen-Orient. Avec des projets ambitieux visant à étendre davantage son empreinte sur ces continents, la société est en bonne voie d'atteindre son objectif d'exploiter 125 propriétés d'ici 2020. La main-d'œuvre mondiale de la société, composée de 16 000 professionnels de l'hôtellerie, est formée pour s'assurer que les valeurs suisses traditionnelles de Mövenpick sont toujours respectées, garantissant ainsi le bon traitement des 7,5 millions de clients qui y séjournent chaque.
Solange ARALAMON (Info: Dircom ministère du tourisme et des loisirs)

En lecture en ce moment

Les Eléphants retrouveront la Zambie le 19 juin

Décédé en Allemagne, voici le programme des obsèques du Premier ministre Hamed Bakayoko (Communiqué)