Après son élection samedi dernier, Zohoré Lassane visite le personnel du GEPCI





GEPCI,Groupement des éditeurs de presse de Côte d'Ivoire,Zohoré Lassane


Le tout nouveau président du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI) a débuté ses activités par une visite au personnel dudit groupement, ce mardi 19 janvier 2020. Pour l’occasion, le personnel lui a réservé un accueil des plus chaleureux.
"Je connais bien la maison. J’ai été dans tous les bureaux depuis le président Kah Zion. J’ai ma méthode à moi. On va garder l’équipe. Elle va rester pour travailler », a-t-il rassuré d’entrée. Rappelant que la visite du jour n’est qu’une prise de contact.
"J’espère qu’on va travailler en parfaite harmonie. On a un programme à déployer et il faut aller vite. Trois ans, c’est vite passé", a prévenu Zohoré Lassane. Qui a révélé que Lucien Agbia, candidat malheureux à l’élection du GEPCI, sera certainement son 1er vice-président. "J’ai un programme pour le GEPCI. C’est beaucoup pour un seul mandat. Je vais travailler avec tout le monde. L’intelligence n’est pas seulement dans notre camp. Il y a le temps des élections et il y a le temps pour le travail", a affirmé Zohoré Lassane pour montrer son esprit d’ouverture.
Concernant pressecotedivoire.ci, il a fait savoir qu’il a sa méthode pour booster le portail et qu’il a les contacts nécessaires pour y parvenir, notamment dans le milieu des experts en économie numérique.
André Ouohi, secrétaire exécutif du GEPCI, a expliqué que ce groupement regroupe deux entités : l’administration du GEPCI et la Société des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (SEPCI), propriétaire du portail pressecotedivoire.ci. Il a fait savoir au président que le personnel embauché est qualifié et se met à sa disposition pour relever les challenges futurs. Il a dit toute sa foi en la vision de Zohoré Lassane qui, selon lui, pourra améliorer les conditions de vie et de travail des agents.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Alassane Ouattara, candidat à un troisième mandat en Côte d’Ivoire : « Je me présente contre ma volonté, ce n’est pas un plaisir »

Trouble à l’ordre public : Le Gouvernement s’engage à agir avec la plus grande fermeté (communiqué)