Législatives 2021 :Ce qui est recommandé aux femmes de Côte d'Ivoire





Législatives



Législatives 2021 : Ce qui est recommandé aux femmes de Côte d’Ivoire


C’est dans un hôtel dans la commune des affaires, Plateau, qu’elles se sont réunies ce vendredi 22 janvier 2021. Elles, ce sont les femmes issues du Comité de suivi pour la prise en compte du genre dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire (CSPGPE). Au cours d’une conférence initiée à la faveur des élections en Côte d’Ivoire, dont les législatives du 6 mars prochain, le groupement de femmes leaders a lancé un important appel à toutes les femmes du pays. 

« Je lance un appel à toutes les femmes de Côte d’Ivoire d’être solidaires à leurs sœurs… », a déclaré Mme Bodona Affoua, Coordinatrice du secrétariat permanent du comité. Pour elle, il est clair que les candidatures des femmes en Côte d’Ivoire, sont le plus souvent rejetées lors des élections. Chose qui n’est pas normal et acceptable.  Et ce n’est pas dans le but d’aller dans le sens d’une guerre de sexe qu’elle a lancé cet appel. « C’est juste pour une bonne cause et pour une bonne représentativité du genre dans le processus électoral », ajoute-elle. 
« Nous demandons aux femmes de s’engager fermement et sans crainte dans la ‘’bataille politique’’ ; Tenons à leur exprimer notre solidarité et nos encouragements dans une saine compétition avec les hommes qui ne peut qu’être bénéfique à notre pays qui doit relever le défi de la hausse de la représentation féminine dans les Assemblées élues ; Leur rappelons qu’au demeurant, les candidates dont les candidatures auront subi le rejet de l’idéologie patriarcale des partis politiques ont encore la possibilité de se constituer en candidates indépendantes… », mentionne la note. 

Ces dames, dans un communiqué dont copie a été remise à la presse, se sont également adressées à la classe politique ivoirienne et la CEI. Et ce, dans le cadre de l’adoption de la loi N°2019-870 du 14 octobre 2019 favorisant la représentation de la femme dans les assemblées élues. 

En outre, pour les législatives à venir, ce sont quarante-cinq (45) candidatures de femmes qui ont été enregistrées. Pis, certaines d’entre elles qui ont vu leurs dossiers de candidature être rejetés, se sont muées en « candidates indépendantes », selon le CSPGPE. 

A noter que le CSPGPE qui avait à ses côtés ONU femmes, a promis d’accompagner la candidature de toutes ces femmes qui se sont protées volontaires.  

Gaël Zozoro 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Association communautaire : "Havilonlon" termine son cinquantenaire en beauté

Côte d’Ivoire/ Vingt milliards de FCFA pour un projet de fourniture d’eau potable à la ville d’Abidjan