Mairie du Plateau : un proche collaborateur de Jacques Éhouo démissionne pour "dysfonctionnement"





mairie-du-plateau-un-proche-collaborateur-de-jacques-ehouo-demissionne-pour-quotdysfonctionnementquot


Le  premier magistrat de la commune du Plateau vient d’être lâché par l’un de ses plus proches collaborateurs, en la personne de Cédric Féron, premier responsable de la sécurité municipale, par ailleurs conseiller spécial du député-maire.
Joint par le confrère de l’Inter, M. Féron a confirmé l’information : "je confirme avoir démissionné le lundi 15 février 2021 … Correspondance enregistrée à la mairie 005 : CPL/SG/DRH … Mais je suis encore en poste 8 jours pour la passation des charges". 
Sur les raisons d’une telle décision, le désormais ex-responsable de la sécurité municipale reste très discret. "Vous conviendrez avec moi que ce sont des raisons confidentielles (…) ma démission fait suite à des divergences de point de vue en matière de sécurité et de gestion d’une police municipale", rapporte le confrère de l’Inter.
S’il est vrai que Cédric Féron reste peu bavard sur les raisons de sa démission, il n’en demeure pas moins que ses propos sont assez révélateurs d’un malaise profond entre le député sortant du Plateau et ses collaborateurs, comme nous l’avions révélé dans un article précédent. En témoignent les propos de personnes proches du dossier : "M. Féron n’en pouvait plus de travailler dans un environnement imprécis où les irrégularités devenaient la règle. Ne voulant pas être complices de nombreux dysfonctionnements constatés, et après avoir échoué à faire entendre raison à qui de droit, il s’est donc résigné à rendre sa démission".

L’affaire est assez claire. Les mots "gestion", "divergence" et "dysfonctionnement" sont assez édifiants. 
Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette affaire tombe véritablement à un mauvais moment, d’autant plus que le maire Jacques Éhouo est candidat à sa propre succession dans le cadre des législatives de 2021. 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Huit corps calcinés des suites d’un incendie à la morgue d’Azaguié

Covid-19 : le point de la situation au dimanche 24 janvier 2021