La GIZ dote le centre d’appel de justice de matériel de téléphonie





la-giz-dote-le-centre-dappel-de-justice-de-materiel-de-telephonie


L’Agence allemande de  coopération internationale (GIZ) a  doté jeudi 25 février 2021 le centre d’appel de justice de matériel de téléphonie, remis par l’Ambassadeur de la République d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Ingo Herbert, au Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Sansan Kambilé, lors d’une cérémonie dans les locaux de la structure au Plateau.

Cette dotation s’inscrit dans le cadre du projet « promotion de l’Etat de droit, de justice en Afrique”, mise en oeuvre par la GIZ  dans des pays africains dont la Côte d’Ivoire. Ce projet vise l’amélioration de l’accès à la justice des populations  à travers l’aide juridique, a signifié l’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire.

Le matériel est constitué d’un serveur de grande capacité destiné à renforcer les performances opérationnelles du centre d’appel du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, confronté à une saturation de la mémoire avec le serveur actuel,  a expliqué le directeur de la direction des affaires civiles et  pénales (DACP), Klofanhan N’Golo Daniogo.

« Au-delà du renforcement de capacités, il permettra (le serveur) aux usagers  de la justice d’avoir accès en temps réel à l’information juridique et judiciaire, car le centre d’appel est par excellence un instrument d’assistance juridique », a-t-il souligné.

Pour le ministre Sansan Kambilé, cette dotation qui matérialise les bons rapports entre la Côte d’Ivoire et la République d’Allemagne  participe à l’amélioration de l’accès des populations aux services de la justice, un des axes majeurs du  Programme national de développement (PND).

Inauguré le 7 décembre 2016, le centre d’appel enregistre à ce jour 4068 appels à savoir 1049 interventions de femmes, soit 25,79% et 3019 appels provenant des hommes, soit 74,21%. Les sujets les plus abordés sont entre autres le droit civil avec 43,43% des appels, les droits des personnes, de la famille, de la nationalité, de l’assistance judiciaire, du coût des actes de justice et des pièces  qui s’y référent.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Démantèlement d’une base terroriste à la frontière ivoirio-Burkinabè : Le Général Lassina Doumbia félicite les troupes ivoiriennes et Burkinabès

Mamadou Koulibaly à la CEDEAO : "Le blocus du Mali est une mesure précipitée et inopportune"