Côte d’Ivoire /Entrepreneuriat : Aboua Boua Fabrice, super lauréat du prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent





Côte d'Ivoire,prix Alassane Ouattara


Aboua Boua Fabrice a raflé, ce vendredi, le premier prix de la 5e édition du prix Alassane Ouattara du jeune émergent, succédant ainsi à Koné Nilnagnon qui est sorti major de la 4e édition. La cérémonie de récompense des lauréats de ce prix, présidée par le vice-président Daniel Kablan Duncan, qui avait à ses côtés le ministre-gouverneur Beugré Mabé, s’est déroulée dans la salle Félix Houphouët-Boigny de l’hôtel de district d’Abidjan en présence d’élus et des chefs traditionnels.

Les lauréats, au nombre de 40 sur 909 dossiers de candidatures ont été récompensés ont reçu leur chèque symbolique des mains du vice-président. Faisant la répartition des projets par secteur, le président du jury, Ahui Mathurin à indiqué que 5 % des projets sont destinés au secteur primaire, 45 % au secondaire et 50 % au tertiaire.

Le ministre-gouverneur Beugré Mambé a exprimé sa profonde admiration et son profond respect pour ces lauréats qui ont réussi selon lui à maitriser les tintamarres de la cité.

Faisant le point des cinq années de ce prix, M. Mambé a déclaré ", ce sont 140 lauréats qui sont en activité. L’enveloppe budgétaire engagée représente 800 millions FCFA. Le nombre d’emplois direct créé est de 606 sans compter les emplois indirects. Le chiffre d’affaires s’élève à plus de 1.300.000.000".

Cette édition toute comme celle de 2017 est dotée d’une enveloppe de 200 millions FCFA.

Le vice-président, a félicité le Gouverneur Mambé pour la régularité et les bons résultats obtenus. Il a salué les lauréats et les a exhortés à toujours rechercher l’excellence.

Il les a invités à faire bon usage des fonds, mais aussi à les faire fructifier. A ceux dont les dossiers n’ont pas été retenus, il les a encouragés à persévérer.

Pour lui, ce prix est une initiative qui accompagne les efforts du gouvernement dans la prise en charge des jeunes et de leur autonomisation. Pour lui, ce prix, qui porte ce prestigieux nom du chef de l’Etat Alassane Ouattara, vise à promouvoir une culture entrepreneuriale au sein de la jeunesse.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Lennart Johansson, l’ancien président de l'Uefa est mort

Football-LDC / Asec Mimosas-Wac (5e J) Amani Yao (coach) : « Il y va de notre survie »