Décès d’Hamed Bakayoko : les élèves refusent de reprendre les cours à Séguéla





deces-dhamed-bakayoko-les-eleves-refusent-de-reprendre-les-cours-a-seguela


Les élèves de Séguéla (Centre-ouest) ont refusé de reprendre les cours qui avaient été suspendus pour 24 heures en raison du décès du Premier ministre Hamed Bakayoko, a constaté l’AIP, vendredi 12 mars 2021, dans différents établissements scolaires de la capitale de la région du Worodougou.

Le mouvement des élèves est parti du lycée moderne Dominique Ouattara, le plus grand avec près de 3 500 apprenants, avant de s’étendre aux autres structures tant du public que du privé que sont les collèges Worodougou, FOREP, Lymes, Ladji Saguidiba et le lycée Bad. Les élèves du lycée des Jeunes filles ayant été libérées avant l’arrivée de ceux censés les déloger.

« Hamed Bakayoko, c’est notre papa. On ne peut pas faire cours alors qu’il vient de mourir», a déclaré Koné Youssouf, un élève qui semble l’un des meneurs qui tenait une pancarte sur laquelle l’on pouvait lire ‘’Hommage à papa Hamed Bakayoko, Adieu’’.

La décision de suspension des cours avait été prise par la direction régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENETFP) pour marquer l’attachement de l’institution scolaire à un mécène de l’école locale, fondateur du lycée moderne des Jeunes filles de Séguéla à hauteur de 1,3 milliard de francs CFA.

Outre les bonnes conditions d’études similaires à celles du lycée Sainte Marie d’Abidjan, elles disposaient, gratuitement, d’un car de ramassage et de la cantine. Elles devaient bénéficier bientôt d’un internat de 350 places, déjà prêt, et de bourses d’études universitaires pour les meilleures.

Décédé le 10 mars en Allemagne des suites d’un cancer, le Premier ministre Hamed Bakayoko qui est également le député de la commune de Séguéla sera inhumé le 19 mars 2021 au caveau familial, sis à Séguéla.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le PDCI annonce un meeting au stade Houphouët-Boigny (Guikahué)

Début de la commémoration des 31 ans de la FESCI ce mercredi à l'université FHB de Cocody