Crise à l'Africa Sports : Que le comité de normalisation de la Fif joue franc-jeu





crise-a-lafrica-sports-que-le-comite-de-normalisation-de-la-fif-joue-franc-jeu


Qui est actuellement le vrai président de l’Africa Sports d’Abidjan ? C’est la grosse question que se pose de nombreux observateurs du football ivoirien à quelques jours du début du championnat de première division (Ligue 1).

En effet, le Comité de normalisation en la personne de Me Abé Adou Simon, a rencontré le mercredi dernier, Antoine Bahi et Alexis Vagba, qui se disputent la présidence du club depuis plusieurs mois.

Après cette rencontre, plusieurs proches de Vagba ont exprimé leur joie sur les réseaux sociaux en affirmant que leur mentor avait été maintenu, par le comité de normalisation, à la tête de l’Africa Sports et qu’Antoine Bahi devrait occuper un poste dans le prochain bureau du Comité exécutif du club vert et rouge.

Chose qui a formellement été démentie par Antoine Bahi qui a fait savoir que la question de la présidence du club n’a pas été abordée au cours de cette rencontre avec le comité de normalisation.  

‘’  Me Abé a dit que sa feuille de route, ce n’est pas pour régler les problèmes internes de l’Africa Sports. Il dit que sa préoccupation, c’est la qualification des joueurs…Il y avait qu’un seul point à l’ordre du jour : la qualification des joueurs. Mon objectif est atteint. Le reste, l’Africa Sports n’est pas ma propriété privée. C’est pour les Membres associés ‘’ a confié Antoine Bahi.

Cette divergence des propos des deux dirigeants montre clairement la crise à l’Africa Sports est loin d’être d’éternité.

Le Comité de normalisation de la Fif, censé mettre de l’ordre dans le football ivoirien, ne s’est pas du tout prononcé au sortie de la rencontre avec Antoine Bahi. Contacté par certains confrères, Me Abé, a catégoriquement refusé de placer un mot.  ‘’ je ne me prononce pas là-dessus. Je ne vais pas vous dire quoi que ce soit sur ce qu’il y a ‘’ a-t-il lancé à Linfodrome.

Le comité de normalisation dirigé par Madame Dao Mariam Gabala devrait jouer franc jeu, et régler définitivement cette crise déshonorante pour l’Africa Sports .

 

Gael Z

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Inspection et contrôle des établissements de tourisme : Après le 30 septembre, des hôtels, maquis, bars et agences fermés

Interview/ Mme Soro Fara, (Présidente des femmes de l’UDPCI) à propos du parti unifié : « La stabilité de ce pays est basée sur l’union et la cohésion »