Accusations contre le ministre Adjoumani Kobenan : Le député-Maire de Transua rétablit les faits





accusations-contre-le-ministre-adjoumani-kobenan-le-depute-maire-de-transua-retablit-les-faits


Dans un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie ce mardi 13 avril, l’honorable Yoboua Kobénan Cévérin, député-maire d’Assuefry-Transua démonte ce qu’il appelle "la cabale montée contre le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture et du développement rural, Adjoumani Kobenan Kouassi.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué

CABALE CONTRE LE MINISTRE D’ETAT

LE MINISTRE KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI

LA REACTION DE L’HONORABLE YOBOUA CEVERIN, DEPUTE – MAIRE D’ASSUEFRY-TRANSUA

 

A la faveur de la formation du nouveau Gouvernement du Premier Ministre Patrick Achi, nous constatons avec regret que des individus se réclamant de notre région, le Gontougo, utilisent le canal des réseaux sociaux pour lancer une campagne de dénigrement contre notre leader, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et Développement Rural, le frère Kobenan Kouassi Adjoumani, à qui l’on voudrait faire porter le chapeau de la non reconduction de certains membres du Gouvernement sortant. La raison, selon les détracteurs du Ministre d’Etat, c’est que ce dernier, pour mieux asseoir son leadership dans la région dans les perspectives des élections régionales à venir aurait manœuvré pour évincer du Gouvernement tous ceux qui pourraient lui faire ombrage.

Ils ajoutent que j’aurais à l’époque subi les mêmes pressions et manœuvres d’étouffement politique parce que j’ai eu l’audace d’affronter le Ministre Adjoumani lors des élections régionales.

Qu’il me soit permis de rectifier avant tout propos que je n’ai jamais personnellement souffert de tracasseries quelconques de la part du Ministre d’Etat Kobenan Kouassi Adjoumani pour des raisons politiques.

Je refuse donc que mon nom soit associé à cette cabale honteuse qui porte à la cohésion des filles et des fils du Gontougo.

Au demeurant le leadership du Ministre d’Etat Kobenan Kouassi Adjoumani dans le Gontougo et même dans tout le Zanzan est incontestablement établi. Le Ministre d’Etat qui œuvre avec toutes les forces vives de la région pour le bien-être de nos populations n’a jamais eu pour intention d’écraser ou d’écarter des cadres pour s’imposer. Bien au contraire, les cadres et jeunes du Gontougo qui ont bénéficié du soutien du Ministre d’Etat en vue de leur épanouissement professionnel ou social ne se comptent plus dans notre région. En outre, il n’est pas inutile d’insister que la nomination des membres d’un Gouvernement ne se fait pas sur des bases ethniques.

La Côte d’Ivoire compte plus de 60 ethnies et pourtant il n’y a pas plus 37 ministres dans le présent Gouvernement. Il est donc faux, voire ridicule de tenter de faire croire que chaque groupe ethnique doit être représenté au Gouvernement.

La force d’une région réside dans sa capacité à se fédérer, à se rassembler autour de son leader pour l’ensemble, dans un élan collectif, gagner la bataille du développement. Pour le meilleur du Gontougo, soyons solidaires, cessons de mener des combats de personnes, évitons d’accuser sans preuves, évitons d’inoculer le venin de la division au sein de nos populations. Le Gontougo n’a pas besoin de ça.

 

L’HONORABLE YOBOUA KOUABENAN CEVERIN

DEPUTE-MARIE D’ASSUEFRY-TRANSUA

En lecture en ce moment

Présidentielles 2020: "Si nous continuons à vouloir tricher, ce n'est pas une crise postélectorale que nous allons avoir, mais...", prévient Koulibaly Mamadou

Jeux Olympiques 2020: Le ministre Danho Paulin remet les accréditations et kits aux Athlètes