Prévention des inondations : La Sodexam prends des dispositions







 

Au cours de la cérémonie de réception de capteurs météo dans le cadre du projet de "prévision des précipitations par la technologie HD rain", le mercredi 14 avril, le directeur général de la Société d'exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (Sodexam, a averti que les pluies de cette année s'annoncent plus abondantes.

En effet, pour le premier responsable de la météo, "Les prévisions climatiques de la première saison des pluies émises par les experts pour la période allant de Mars à Juin 2021, indiquent aussi bien des cumuls saisonniers normaux à excédentaires par rapport à l’année 2020 dans le Sud et sur le littoral de la Côte d’Ivoire. Ainsi que des cumuls saisonniers normaux à des excédents supérieurs à 300 millimètres par rapport à la moyenne saisonnière des trente ans de 1981-2010. Cela signifie, qu’à l’instar des saisons dernières, nous devrons faire face à de fortes pluviométries, partant à tous les risques encourus".

Il a pour ce faire salué la mise en place de ce  projet qui vise à déployer dans la ville d’Abidjan, une solution innovante de mesure et de prévision des pluies par l’atténuation du signal TV reçus par des paraboles installés au sol sur des sites spécifiques du district d'Abidjan.

"Ces capteurs permettront, en marge des actions menées par la Sodexam, à la réduction significative des risques de catastrophes. Car les mesures provenant de tous les capteurs du réseau permettront de reconstituer des cartes en temps réel de la pluie tombant sur la zone et de fournir des prévisions de pluie à une heure" , a-t-il précisé.

La représentante de  l’Ambassade de France en Côte d’Ivoir,  Alice Dry,  a fait observer que ce projet pilote HD Rain est un projet d’appui à la mise en place d’un système de détection des pluies sur le District d’Abidjan, obtenu à la suite d’une signature de convention de partenariat entre la Sodexam et Météo France Internationale, financé par le Trésor Français à hauteur de 320 millions de francs CFA dans le cadre du FASEP.

 « Ce projet qui vise à améliorer et à moderniser le système de mesure de pluies à Abidjan, comme appui et démonstrateur du projet VIGICLIMM permettra d’installer à terme 140 capteurs dans le District d’Abidjan et à Grand Bassam. Chaque capteur est constitué d’une parabole de réception TV et d’un boîtier électronique qui permettent de déduire l’intensité de la pluie par rapport à la perte du signal. Ils mesurent la puissance du signal reçu du satellite visé par la parabole. Ainsi, lorsqu’il pleut, ce signal est atténué par les gouttes de pluie dont la mesure permet de déduire la pluviométrie », a-t-elle expliqué.

Notons que la Côte d’Ivoire est le premier pays africains à bénéficier d’une telle solution de prévision des précipitations innovante afin de prévenir les inondations relativement fréquents et de réduire les pertes en vies humaines et les dégâts matériels en cas de fortes pluies.

Solange ARALAMON 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Africa Sports : Les joueurs passent à la caisse ce lundi

Au lendemain des obsèques de Gon, Adjoumani demande à Ouattara d'être le candidat du RHDP