Affaire "viol d’une mineur à Bingerville" : Le procureur rétablit les faits





affaire-quotviol-dune-mineur-a-bingervillequot-le-procureur-retablit-les-faits


 Dans un communiqué publié par le procureur de la République de Côte d’Ivoire ce vendredi 16 avril 2021 et dont copie a été transmise à pressecotedivoire.ci, l’auteur présumé de viol portant sur une mineure de 15 ans, dans la commune de Bingerville, a été auditionné et déféré par le parquet à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Cette note fait suite à une information publiée le 10 avril 2021 par la Ligue ivoirienne des droits des femmes (LIDF), qui fait cas d’une procédure pour viol portant sur une mineure de 15 ans et dont l’auteur aurait été remis en liberté par les officiers de police judiciaire, tandis qu’un mineur, présenté comme le copain de la fille, également interpellé dans le cadre des investigations, aurait été auditionné par les agents enquêteurs sans aucune assistance.

Le Procureur de la République dénonce cette information  qui tend à jeter le discrédit sur le fonctionnement des institutions judiciaires et sécuritaires de la Côte d’Ivoire.

"Le 02 Avril 2021, dame Déneo Gouéhe Gnonsian Désirée, secrétaire générale de la LIDF a saisi la Sous-direction de la lutte contre la traite des enfants et la délinquance juvénile, d’une plainte contre le nommé B.S.B. pour des faits de viol sur une mineure de 15 ans. Au soutien de sa plainte, elle expliquait qu’elle avait reçu une alerte faisant état de ce qu’une adolescente avait été victime de viol perpétré par le conjoint de sa mère.

Suite à cette dénonciation, une enquête a été immédiatement ouverte, et toutes les personnes citées par la victime ont été auditionnées conformément aux dispositions légales, de même qu’un mineur de 16 ans, assisté lors de ces auditions, de son père biologique, lequel a également été entendu en qualité de témoin.

Déférés et en règlement de la procédure, une information judiciaire a été ouverte à l’encontre du beau-père B.S.B. devant le Juge d’Instruction du 6ème Cabinet, pour des faits de viol sur mineure par personne ayant autorité sur la victime. Faits prévus et punis par les articles 403 et 404-1°-3° du code pénal.

Un mandat de dépôt a été décerné par le juge d’Instruction à l’encontre du nommé B.S.B. Ce dernier a été immédiatement conduit à la MACA et  encourt l’emprisonnement à vie", indique le communiqué.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Coopération Côte d’Ivoire/Japon : Signature de contrats de don de près de 160 millions FCFA pour le financement de micro-projets

Processus d’observation électorale : une quarantaine de personnes réactualisent leurs connaissances