Côte d’Ivoire : le FPI demande aux partisans de Laurent Gbagbo de s’abstenir de manifester en Belgique, son pays d’accueil.





CPI,Laurent Gbagbo,Belgique


Le Front populaire ivoirien (FPI, opposition) a demandé à ses militants et aux partisans du parti de s’abstenir de toute manifestation sur le territoire de la Belgique, pays qui a accepté d’accueillir son leader Laurent Gbagbo, après sa mise en liberté conditionnelle, le vendredi 1er février.

Le Front populaire ivoirien qui dit prendre note de la décision de mise en liberté sous condition de Laurent Gbagbo et Blé Goudé " demande cependant aux militants, militantes, sympathisants et à toute la diaspora ivoirienne et africaine, jusqu’à ce que la chambre d’Appel se prononce définitivement sur l’affaire pendante devant elle, de s’abstenir de manifester, d’une manière ou d’une autre, sur le territoire du Royaume de Belgique qui a accepté de recevoir le président Laurent Gbagbo", indique un communiqué, signé par le secrétaire général Assoa Adou.

Tout en saluant le "courage, l’engagement et la détermination des militantes, militants et sympathisants dans cette épreuve qui dure depuis huit ans, le Front populaire ivoirien invite ses militantes, militants et sympathisants de garder le cap, dans la sérénité et la confiance jusqu’à la victoire finale".

Après sa mise en liberté, Laurent Gbagbo, est arrivé, mardi en Belgique. Quant à son ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé, il n’a pas encore trouvé de pays d’accueil. 

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Une importante quantité de médicaments contrefaits saisie et une clinique clandestine à Abobo

Liberté de la presse : la Côte d’Ivoire progresse de 11 places