Ouverture du procès contre Guillaume Soro et ses proches: la salle du tribunal de 1ère instance refuse du monde





ouverture-du-proces-contre-guillaume-soro-et-ses-proches-la-salle-du-tribunal-de-1ere-instance-refuse-du-monde


La salle de première instance du tribunal de 1ère instance d’Abidjan Plateau a refusé du monde, ce mercredi,  à l’ouverture du procès contre l’ancien président de l’Assemblée nationale,  Guillaume Soro et 19 de ses proches. 

Tandis que la salle affiche complet,  il y avait un beau monde attendait dans le hall, espérant pouvoir entrer. Peine perdue. Ceux qui n’avaient pas de place assises ont été priés de sortir de la salle.

Même ceux qui espéraient pouvoir suivre le procès depuis le hall ont vite déchanté. L’ordre leur a été intime de libérer le camp.

C’est mort dans l’âme que ce public, composé de parents et amis, d’étudiants,  mais aussi et surtout d’hommes de médias,  notamment des journalistes, et des preneurs de vue se sont retrouvés dans la cour du tribunal, espérant une pause ou la fin de l’audience pour avoir les premières informations. 

Guillaume Soro et 19 de ses proches dont Alain Lobognon, maitre Affoussiata Bamba-Lamine et Félicien Sékongo, ses frères Soro Simon et Soro Rigobert sont accusés entre autres de complot contre la sûreté de l'état, participation à une bande armée et de détention sans autorisation d'armes à feu.

Ils ont été arrêtés le 23 décembre 2019. 

Les accusés ont répondu présent à cette audience, à l'exception de Guillaume Soro et d'Affoussiatat Bamba-Lamine et de quatre autres accusés qui se trouvent hors du pays  

Lambert KOUAME 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Sécurité : La ComNat-ALPC détruit 356 armes et 2154 munitions saisies et confisquées à Bouaké

Le stade Robert Champroux refusé à l'opposition pour son meeting?