"Le Retour Glorieux" de Goneti Gueu : expression de providence, soulagement et de renaissance





quotle-retour-glorieuxquot-de-goneti-gueu-expression-de-providence-soulagement-et-de-renaissance


Goneti Gueu, enseignant des arts plastiques au Lycée municipal Simone Ehivet Gbagbo de Yopougon, est aussi artiste-peintre. De son coup de pinceau raffiné est née cette magnifique toile que son binôme journaliste culturel, Jean-Marc TONGA, et lui présentent au concours "Lydia Ludic Talents" organisé par la structure "Lydia Ludic", spécialisée dans le divertissement et l’Union des journalistes culturels de Côte d’Ivoire (UJOCCI). 

 "Le Retour Glorieux" est le nom qu’ils ont attribué à ce tableau qui est toute l’expression de la providence, du soulagement et de la renaissance. Si Goneti Gueu est reconnu pour être un adepte du collage, pour réaliser ce retour, l’enseignant-peintre s’est tourné vers le graphisme. 

A la réalité, Goneti Gueu est un artiste polyvalent. Sur cette toile qui est toute l’expression de la providence, du soulagement et de la renaissance, l’on voit un homme qui porte d’énormes sacs débordant de billets de banque. Goneti peint ainsi toute une histoire. Celui d’un paysan. De passage en ville pour des courses, cet homme à qui l’on a tant vanté les effets de surprise des jeux de hasard décide de tenter. Pour de vrai, celui-ci n’espérait pas un jour sortir de la galère avec ses maigres revenus tirés de ses récoltes. Bingo ! Ce jour-là est son jour, comme on le dit trivialement en Côte d’Ivoire. Il gagne la cagnotte. 

C’est tout joyeux qu’il retourne dans son village avec deux gros sacs débordant de billets de banque. Cette joie qui l’envahit se ressent à travers les couleurs jaune et orangé utilisées, à dessein, par le peintre. Naturellement, sa joie contamine toute la communauté représentée sur cette toile par les tourbillons de couleurs. 

 Le logo de Lydia Ludic, en haut dans l’angle droit du tableau, comme le soleil levant représente un espoir nouveau, le changement qui s’opère dans la vie du personnage. Les dés et cartes, soigneusement disposés, représentent les jeux. 

L’utilisation des couleurs jaune, orangé, bleu par Goneti Gueu et les étoiles qui scintillent ne sont pas fortuites. En effet elles expriment la richesse, le bonheur, le rêve, l’ambition et la renaissance. Egalement, le soupçon de noir est l’expression du rappelle de l’ancienne condition difficile du paysan que vient de faire disparaître la présence des couleurs citées plus haut. 

En conclusion, les jeux ne sont pas qu’une affaire de citadin. Le bonheur est une affaire de tous à l’image du paysan qui fait son retour glorieux au village. 

Solange ARALAMON

 

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Révision de la liste électorale : Koulibaly s’étonne qu’une Commission "dite indépendante" demande l’accord d’un candidat pour proroger les délais

Hausse des prix des denrées de première nécessité : Malgré la décision de suspension du ministre, les prix de certains produits inchangés