Mali : le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane déchus de leurs fonctions





mali-le-president-bah-ndaw-et-le-premier-ministre-moctar-ouane-dechus-de-leurs-fonctions


Le colonel Assimi Goïta, vice-président du Mali, a annoncé, mardi, avoir démis de leurs fonctions, le président de transition Bah Ndaw et le Premier ministre, Moctar Ouane, arrêtés la veille par des membres de l'armée.

Le colonel Assimi Goita les accuse d'avoir enfreint la charte de la transition. Une crise politique qui pourrait profiter aux djihadistes, rapport un journaliste et spécialiste des mouvements jihadistes.

Le Mali s'est réveillé, mardi 25 mai, avec la désolation, du déjà-vu. La veille, le président et le Premier ministre de transition ont été arrêtés par les militaires, un coup de force mené neuf mois après un putsch et vivement condamné par la communauté internationale.

Après avoir passé la nuit dans le camp militaire de Kati, près de Bamako, le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane ont été déchargés de leurs prérogatives, a annoncé mardi le colonel Assimi Goïta. 

Le nouvel homme fort, Assimi Goïta a, dans une déclaration lue à la télévision publique par un collaborateur en uniforme, rassuré que "le processus de transition suivra son cours normal et que les élections prévues se tiendront courant 2022".

Khady SANOGO (stagiaire)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Télécommunications : Maroc Telecom réunit ses filiales autour d’une identité commune

Eliminatoires U23 Côte d’Ivoire- Guinée (0-1), des Éléphants sans espoir et si maladroits