Couverture forestière et faunique, les professionnels préviennent « d’ici 2035, la forêt disparaitra si… »





couverture-forestiere-et-faunique-les-professionnels-previennent-dici-2035-la-foret-disparaitra-si


Le Colonel Major Martial Kouamé, Directeur de Cabinet Adjoint au Ministère des Eaux et Forêts et Responsable du Projet Contrat de Désendettement et de Développement (C2D), un projet mis en œuvre par le Ministère des Eaux et Forêts (MINEF) a tiré la sonnette d’alarme sur la disparition de la forêt dans un future proche si rien n’est fait.

" D’ici 2035, si le rythme de déboisement et de déforestation continue, les forêts auront disparu", a averti, le Colonel major, à l’issue de l’atelier final de restitution de l’inventaire forestier et faunique national (IFFN), tenu, mardi à Abidjan Plateau.

La couverture forestière nationale est désormais estimée à 2,97 millions d’hectares, ce qui représente 9,2% du territoire. Seulement 13,3% des forêts classées et 32,2% des aires protégées contiennent encore une couverture forestière. Sur cette superficie globale, la Côte d’Ivoire ne dispose que de 400 milles hectares de forêt dense.

Face à l’ampleur de la situation, le gouvernement ne reste pas les bras croisés, a dit Martial Kouamé. Depuis 2017 des diagnostics posés des analyses faites ont conduit le gouvernement a adopté en 2018 la nouvelle politique forestière. Une politique de préservation, de réhabilitation, d'insertion des forêts a été mise en œuvre.

L’objectif de cette politique c’est de réussir à inverser la tendance en reconstituant 20 % du couvert forestier, soit environ trois millions d’hectares de forêts.

Les moyens à mobiliser pour atteindre cet objectif sont estimés à au moins 616 milliards FCFA", a précisé le Colonel Major.

S’agissant de la faune, la situation n’est pas non plus reluisante. "La faune est en danger parce que son habitat est lui-même est en danger", a regretté le responsable de projet.

Cet inventaire, le 2e depuis 40 ans a bénéficié du financement de l'IFFN sur fonds du C2D à hauteur de 4,5 milliards FCFA, selon les organisateurs de l'atelier. 

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le Conseil Café Cacao aux cotés des musulmans de la Sepci

Solidarité: Le Premier Amadou Gon Coulibaly au secours des sinistrés de Grand Bassam