Tabaski 2021 : Hausse du coût de la viande à l’Abattoir de Port-Bouët à la veille de la fête





tabaski-2021-hausse-du-cout-de-la-viande-a-labattoir-de-port-bouet-a-la-veille-de-la-fete


Le coût du kilogramme de mouton et de bœuf connaît une hausse à l’abattoir de Port-Bouët à la veille de la Tabaski, passant de 3.500 à 4000 Fcfa et même plus et celui du bœuf avec os de 2500 Fcfa à 2700 où 2800 Fcfa.

Selon les bouchers, cette situation est due à la hausse des prix des bovins et ovins en raison de la fête de Tabaski.

«Les moutons sont chers sur le marché. Nous vendons à perdre actuellement. A chaque moment, lorsque la fête de la Tabaski arrive, nous vivons ces mêmes réalités », souligne Jean Kaboré, un boucher à l’abattoir de Port-Bouët.

Les populations qui n’ont pas les grands moyens pour s’offrir un bélier lors de cette fête trouvent que les prix sont tellement élevés.

«J’ai été surpris de constater la hausse du coût de la viande ce jour. Et pourtant, le gouvernement a appelé au respect des prix. Nous sommes en période fête et il faut bien se nourrir. C’est pour cette raison que je suis là pour m’approvisionner. Il faut une surveillance des autorités pour le contrôle des prix», a suggéré Kouassi Moctar, un consommateur venu faire des emplettes à l’abattoir pour la fête.

Approché pour en savoir sur les raisons de cette hausse, le président de la coopérative des bouchers chevillards et auxiliaires d’Abidjan, Zoungrana Rasmane a précisé que certaines personnes profitent de la période des fêtes pour faire de la surenchère.

«A notre niveau, il n’y a pas de hausse », a-t-il indiqué. Tout en gardant l’espoir qu’une solution soit trouvée pour réduire le coût de la vie,  il a rassuré les consommateurs sur la disponibilité de la viande.

Dans un communiqué conjoint du ministère du Commerce et de l’Industrie et celui des Ressources animales et halieutiques en mai 2021, le gouvernement a arrêté le prix maxima de la viande de bœuf avec os à l’abattoir à 2.300 Fcfa/kg chez les chevillards (grossistes).

Le kilogramme de la viande de bœuf avec os, lui, est cédé à l’abattoir à 2.500 Fcfa chez les bouchers (détaillants) contre 2.600 Fcfa, prix maximum dans le District d’Abidjan, notamment chez les bouchers et les détaillants.

Cette mesure de plafonnement des prix de la viande de bœuf intervient après une flambée des prix sur le marché abidjanais. Le gouvernement qui invite au respect de cette décision, prévient toutefois que tout contrevenant s’expose à des sanctions.

(AIP)

En lecture en ce moment

Conseil des ministres: le président Alassane Ouattara justifie la nomination de KKB

Bédié demande la libération "sans condition" des cadres du PDCI-RDA