Viol d’une institutrice à Sandégué : le gouvernement suit avec la plus grande attention, la situation





viol-dune-institutrice-a-sandegue-le-gouvernement-suit-avec-la-plus-grande-attention-la-situation


Le gouvernement ivoirien suit avec la plus grande attention, le viol et le cambriolage dont a été victime dans la nuit du mercredi 6 au jeudi 7 octobre, une institutrice en service à la direction régionale de Bondoukou et plus précisément à Sandégué.

"La victime a été prise en charge par les autorités administratives et le corps enseignant, dès les premières heures", indique une note du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation.

A lire également: Viol d’une institutrice : la ministre de la Fonction publique "indignée et profondément attristée"

"Aussitôt informée, la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, le professeur Mariatou Koné, a instruit ses services centraux et régionaux compétentes à l’effet de prendre des dispositions afin que la victime bénéficie de toute l’assistance psychosociale, médicale et psychologique nécessaire", indique la note qui fait savoir que Mariatou "s’est entretenu  au téléphone au téléphone avec la victime afin de s’enquérir de état de santé et lui traduire toute sa compassion, son soutien ainsi que celui du gouvernement".

Tout en condamnant avec la plus grande fermeté cet acte ignoble, le ministre entend tout mettre en œuvre, en liaison avec les juridictions compétentes, pour que l’auteur soit interpellé et subisse la rigueur de la loi.

Mariatou Koné appelle la communauté éducative au calme et à la sérénité et l’invite à s’abstenir de tout acte susceptible de troubler le bon déroulement des enquêtes.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Assemblée nationale : la modification de l’article fixant les règles d’acquisition de la propreté des terrains urbains adoptée en commission

Nommée Ambassadrice de l’UNICEF au Cameroun : Charlotte Dipanda choisit la cause des enfants