Après la libération de Ben Souck au Mali, Guillaume s’attaque aux "Républiques des 3e mandats de la CEDEAO"





apres-la-liberation-de-ben-souck-au-mali-guillaume-sattaque-aux-quotrepubliques-des-3e-mandats-de-la-cedeaoquot


Guillaume Soro, le leader du mouvement Générations et peuples solidaires (GPS), dit se souvenir des "citoyens innocents en prison". Décochant au passage des flèches à l’encontre des États de la CEDEAO dont les présidents sont à leurs 3es mandats.

"Si je me réjouis de la mise en liberté de Ben Souck par la justice malienne en pleine transition, je n’oublie pas que dans les Républiques des 3e mandats de la CEDEAO, croupissent des citoyens innocents en prison", a-t-il posté sur son compte Twitter. Avant de s’interroger : "Où se trouve l’État de droit ? Où se trouve la démocratie ?".

Sess Soukou Mohamed dit Ben Souk, ancien député-maire de Dabou, est un proche de l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Il a été arrêté, mardi 10 août 2021, à Bamako, au Mali. Il a été libéré, le 11 janvier 2022, dans un contexte où le chef de la junte militaire malienne, Assimi Goita, n’est pas en odeur de sainteté avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Prorogation de la fermeture des écoles : Kandia Camara parle à la communauté éducative

57 journalistes retenus pour une formation qualifiante au CERCOM