Hamb’art : Déjà une forte adhésion des populations autour du festival





hambart-deja-une-forte-adhesion-des-populations-autour-du-festival

Initiateurs du Hamb'Art et les têtes couronnées du Hambol parlent le même langage



Les initiateurs du Festival de développement des arts et cultures des peuples du Hambol (Hamb’art festival) mettent les bouchées doubles pour la réussite de l’événement qui aura lieu, à Katiola, du 16 au 19 juin 2022. Ainsi, pour une meilleure organisation de cette grande rencontre, les responsables de Poro production, structure organisatrice, qui ont bien compris qu’un festival des peuples de cette région ne peut se faire sans les têtes couronnées, associations et structures représentatives, ont initié une tournée qui les a menés dans de nombreuses localités.

DabakalaKatiolaNiakara commune, Niakara sudArikokaha ont reçu la visite de la délégation. La mission a pu ainsi rencontrer le bureau de la section Hambol de la Chambre des chefs et rois traditionnels et le chef des chefs de la sous-préfecture, Ouattara Waogninin. À Niakara, précisément au foyer CLAC, la délégation s’est aussi entretenue avec les chefs de quartiers, les responsables COGES, les présidents d’associations de jeunes et de femmes de la sous-préfecture.

Il y a aussi eu la rencontre avec les chefs de Dabakala qui s’est tenue au préau des chefs.

Objectif, présenter le projet d’organisation de ce festival culturel régional.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les parents, les jeunes, les femmes, etc. ont accueilli à bras ouverts cette initiative en souhaitant en faire une lucarne pour mettre en lumière les atouts culturels de la région.

Le vœu des initiateurs du Hamb’art que sont le commissaire général, Koné Soungari, et la directrice générale de Poro production, Fidèle Lagnon Koné, c’est que le festival soit l’affaire de tous. C’est pourquoi, ils ne lésinent pas sur les moyens pour emmener l’ensemble des peuples du Hambol, sans distinction de couches sociales et de chapelle politique, afin de s’ unir autour de leur intérêt commun : la culture. D’ailleurs, ils repartent bientôt vers les autres zones qui n’ont pas encore reçu la délégation (TortiyaTafiréBadikahaNiédiékaha, etc.), afin de leur parler du Hamb’art.

 

Modeste KONE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Disparition d’Aboudrahamane Sangaré: Affi N’Guessan a appris la nouvelle avec ‘’consternation et tristesse’’

Fif : Sidy Diallo suspend la commission électorale de Réné Diby et prend les choses en main