Restauration du couvert forestier ivoirien : Le Premier ministre Patrick Achi et une vingtaine de personnalités plantent 7 essences locales d’arbres





restauration-du-couvert-forestier-ivoirien-le-premier-ministre-patrick-achi-et-une-vingtaine-de-personnalites-plantent-7-essences-locales-darbres

le premier ministre Patrick Achi lors de son planting



Dans le cadre du le processus de la restauration du couvert forestier ivoirien, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi et plus d’une vingtaine de personnalités du monde de l’environnement, de la politique, de la diplomatie, du sport et de la culture ont procédé,  mercredi 18 mai 2022, dans les jardins du Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, à une opération de planting d'arbres.

En effet, cette opération qui a permis de planter sept essences locales s'inscrit dans une politique  dont le but est d’inviter les Ivoiriens, ainsi que les habitants des autres pays à contribuer au reboisement car la superficie de forêt  est passée de 16 millions d'hectares en 1960 à 3 millions d'hectares aujourd'hui en côte d’Ivoire.

L'objectif de cette activité est de montrer au niveau national et international, l'engagement de la Côte d'Ivoire à lutter contre la déforestation, la désertification et la dégradation des sols. Cela contribuera ainsi  à lutter contre les effets néfastes du changement climatique. Cette action constitue également un bel exemple de sensibilisation qui invite de façon solennelle, chaque pays et habitant de la planète à en faire de même.

"Cette initiative conjointe du PNUD et du gouvernement ivoirien vise à traduire en actes tous les discours. Ces actes représentent la volonté affichée de lutte contre la déforestation et également de restauration des terres. Nous sommes extrêmement heureux d'avoir pu traduire en actes ces discours forts qui ont été tenus tout au long de cette Cop 15", a indiqué Patrick Achi.

Il a planté l'essence locale dénommée Assamela et un autre, au nom du président de la République Alassane Ouattara, absent du pays. Le Chef du gouvernement ivoirien souhaite ''que ces gestes, ces images qui certainement feront le tour du monde, donnent un signal fort de ce qu'au-delà des discours, il va falloir que toute cette volonté soit traduite dans des actes et des actes concrets''.

Selon Patrick Achi, ces 25 arbres représenteront, dans quelques mois, une forêt, le symbole de cette Cop 15 qui s'est déroulée ici et qui sera quelque part ''une forme d'héritage que cette Cop 15 aura laissé pour que chaque personne ici en Côte d'Ivoire qui passe et qui voit cette forêt, se souvienne de cette Cop, se souvienne des conclusions majeures de cette Cop, qui fera date dans l'histoire de la Cop''.

Il est revenu sur l'appel d'Abidjan dénommé Abidjan Legacy Program, cet héritage issu de la Cop 15. ''C'est donc un vaste programme d'activités qui porte sur plusieurs composantes et vise comme objectif la durabilité de notre agriculture, sa modernisation et la création de dizaines de millions d'emplois pour les femmes et les jeunes qui constituent les défis majeurs auxquels nos pays doivent faire face'', a-t-il rappelé.

Patrick Achi a profité pour annoncer qu’au cours de la décennie à venir,  l'objectif est de recouvrer 20% du couvert forestier. Et avec l'appel d'Abidjan, les fonds récoltés permettront certainement d'accélérer et d'atteindre ces objectifs. Chacune des personnalités a planté un arbre sur le site de la Cop 15. Et chaque arbre planté est géo-référencé et identifié par un panneau comportant les armoiries de la Côte d’Ivoire et le logo de la COP 15, les noms commun et scientifique de l’essence forestière, ainsi que le nom et le titre de la personnalité qui l’aura planté. L’évolution des différents arbres pourra être suivie grâce au géo-référencement sur une plateforme en ligne. 

Cette activité, qui est une initiative du gouvernement ivoirien en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dénommée « La forêt de la COP 15 », se tient dans le cadre de la 15ème Conférence des Parties de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification et la Sécheresse (Cop 15), qui a ouvert ses portes à Abidjan le lundi 09 mai pour prendre fin le 20 mai prochain. Les sept essences locales plantées sont Assamela, Makoré, Tiama, Acajou, Niangon, Vène et Etimoé. 

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Décès d'Arafat DJ : L'intégralité du communiqué du ministre de la Culture

Cinq ans de prison pour un toxicomane surpris avec 700 g de cannabis à Bouna