COP 15 : Le secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) félicite la Côte d’Ivoire





cop-15-le-secretaire-executif-de-la-convention-des-nations-unies-sur-la-lutte-contre-la-desertification-unccd-felicite-la-cote-divoire

secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), Ibrahim Thiaw heureux de l'organisation de la COP 15



La 15e conférence des parties sur la lutte contre la désertification (COP 15) qui a démarré le 9 mai dernier, a fermé ses portes ce vendredi 20 mai 2022  au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, en présence du président de la COP 15, Alain Richard Donwahi, du ministre de l'environnement Jean-Luc Assi et du président du comité d'organisation, M. Abou Bamba.

Au terme de ce rendez-vous mondial, le secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), Ibrahim Thiaw ,a, lors de la conférence de presse de clôture, félicité la Côte d’Ivoire d’avoir fait « une COP exceptionnelle ».

Cela, sur plusieurs points dont le premier est l’engagement des politiques et du public qui s’est traduit par la grande affluence de leaders du continent, d’organisations internationales, de chefs de grandes compagnies, de sociétés privées lors du Sommet des chefs d’Etat, le 9 mai. « Cette COP a enregistré environ 7000 participants, venus de 196 pays, en plus de la délégation de l’Union Européenne. Un nombre qui est au-delà des COP précédentes. Pendant deux (2) semaines, Abidjan était le centre du monde », a-t-il affirmé. Et de saluer “l’Initiative d’Abidjan” qui a sanctionné cette rencontre de haut niveau. Sans oublier les 30 autres décisions qui seront entérinées par les décideurs.

Il a en outre déclaré que le Causus genre présidé par la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, a enregistré la participation de plusieurs Premières dames ainsi que de leaders qui ont planché sur plusieurs problématiques.

Il n’a pas omis de féliciter les médias nationaux et internationaux qui ont produit près de 4000 articles, vus dans 120 pays et dans 40 langues. Sans oublier les réseaux sociaux. «Tous ces chiffres montrent qu’il y a un grand engouement et un appétit de la part du public qui veut comprendre les problématiques de la terre, de la désertification, de la sècheresse. Car il y va de notre existence », a-t-il ajouté. Et de faire savoir que 40% des terres émergées sont dégradées. Pour ce faire, il a exhorté à la restauration des terres, l’un des gages pour freiner la déforestation et la désertification.

Le thème de la COP 15, “Terre. Vie. Patrimoine : D’un monde précaire vers un avenir prospère” est un appel à l’action pour faire en sorte que les terres, qui constituent la ligne de vie sur cette planète, continuent de profiter aux générations actuelles et futures.

 

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

L’Africa Sports évoluera bel et bien en Ligue 2 la saison prochaine

Visite officielle du président du Niger en Côte d’Ivoire : 5 accords de coopérations signés entre les deux pays