Mutuelle autonome des enseignants de Côte d’Ivoire : Zadi Gnagna évoque un bilan globalement satisfaisant en 2021 et lance de nouveaux défis





mutuelle-autonome-des-enseignants-de-cote-divoire-zadi-gnagna-evoque-un-bilan-globalement-satisfaisant-en-2021-et-lance-de-nouveaux-defis

En une année d'existence, la MAECI se porte bien



Le président du Conseil d’administration de la Mutuelle autonome des enseignants de Côte d’Ivoire (Maeci), Zadi Gnagna dit être satisfait du bilan financier réalisé par la Maeci pour l’année 2021 qui selon lui tourne autour de 300 millions de FCFA.

« La Maeci a fait son chemin et je pense que le bilan de 2021 est globalement satisfaisant parce que nous avons un bilan financier qui s’équilibre en recette et en dépense autour de 300 millions de FCFA », a déclaré, samedi, Zadi Gnagna, lors d’une assemblée générale tenue à Abidjan.

Poursuivant, il a ajouté que la Maeci a même fait un excédent de neuf millions au niveau de la gestion comptable, se satisfaisant que les prestations se soient bien déroulées.

« Nous n’avons pas eu de plainte et nous avons couvert tous nos engagements vis-à-vis de tous nos prestataires », a-t-il fait savoir.

Sur la stratégie qui a permis de récolter de tel résultat, M. Zadi évoque « le sérieux dans la gestion et l’expérience des acteurs ».

La mutuelle est jeune mais nous sommes des vieux mutualistes qui avons plus de 20 ans pour certains et 30 ans pour d’autres dans les os et au niveau de la technicité, nous avons une direction exécutive à la tête de laquelle se retrouve un expert en matière de gestion. L’engagement, la détermination des mutualistes, tout cela mis ensemble a permis d’atteindre les cibles, a-t-il justifié relevant toutefois que la mutuelle n’a pas encore atteint le niveau qu’il vise.

Nous allons continuer à travailler pour peaufiner nos stratégies, a-t-il rassuré.

L’ambition de cette jeune mutuelle, selon son PCA, c’est de  faire monter ce budget à près de 500 millions de FCAF pour l’année 2022 et d’atteindre les objectifs et les cibles qu’elle n’a pas pu atteindre, notamment l’intérieur du pays et ouvrir en outre, cette mutuelle au secteur privé et au secteur informel.

« Tout cela va être renforcé par le travail que nous allons faire sur le terrain en terme de mobilisation des adhérents pour que notre mutuelle dans les trois ans à venir, soit au-delà du milliard », a-t-il projeté.

S’agissant des défis, la Maeci envisage de renforcer sa capacité dans la prise en charge au niveau de la dématérialisation, c’est-à-dire, se faire servir dans les pharmacies avec l’ordonnance délivré par un médecin, sans avoir besoin de bons physiques.

Les autres défis, sont entre autres d’être plus regardant au niveau des partenaires médicaux en allant vers les ceux qui prennent vraiment en charge, dans le respect, les mutualistes et la présence de la Maeci sur l’ensemble du territoire avec un renforcement territorial et en donnant plus de moyens aux délégués régionaux pour accentuer le travail sur le terrain.

La Maeci en 2021 compte 3.000 adhérents et qon objectif, c’est d’atteindre les 5.000 mutualistes cotisant entre 500 millions ou 600 millions FCFA l’année, projettent ses membres.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

PDCI : Les "8 péchés", de Kouadio Konan Bertin, objet de rejet de sa candidature à la Convention

Côte d’Ivoire /Femua 12 : plusieurs innovations dévoilées