CAN 2023 : Le Ministre Danho interdit toute visite sur les chantiers de construction des infrastructures





can-2023-le-ministre-danho-interdit-toute-visite-sur-les-chantiers-de-construction-des-infrastructures

Une vue du stade de Yamoussoukro



L’accès sans autorisation aux chantiers de construction des infrastructures sportives, hôtelières et d’hébergement, réalisés dans le cadre de l’organisation en Côte d’Ivoire, de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2023, reste désormais strictement interdit, informe le ministre des Sports, Paulin Claude Danho, dans un communiqué en date du 12 juillet 2022, signé de son directeur de cabinet, Serges Sylvain Koutouan.

Selon le document, il s’agit des stades Houphouët-Boigny et Alassane Ouattara et des terrains d’entraînement à Abidjan, du stade de la paix, de la cité CAN, hôtel et des terrains d’entraînement à Bouaké, du stade de compétition, cité CAN et terrains d’entrainement à Korhogo, du stade de compétition, de la cité CAN et des terrains de compétition à Korhogo, du stade de compétition, de la cité CAN et des terrain d’entraînement à San Pedro et enfin, du stade de compétition et des terrains d’entraînement à Yamoussoukro.

Selon le Ministre Danho, ces mesures visent à garantir la sécurité des ouvrages et des équipements, la sérénité des entreprises prestataires et les équipes d’inspection CAF/BNETD et prévenir les actes de vandalisme.

“Les travaux de construction (…) se poursuivent normalement malgré le report de la compétition de juin-juillet 2023 à janvier-février 2024. Les indicateurs de performance de la construction des infrastructures sont en adéquation avec les recommandations du cahier de charges de la Confédération africaine de football (CAF) qui fixent les délais de livraison au 31 décembre 2022”, rassure-t-il, rappelant la “détermination” de l’Etat de Côte d’Ivoire à offrir des infrastructures de qualité pour la CAN.

La 34 édition de la CAN de football se déroulera en janvier-février 2024 en Côte d’Ivoire. Plus de 500 milliards de francs ont été déjà investis dans la construction des stades et infrastructures connexes en vue de permettre à notre pays de réussir l’organisation d’une compétition “exceptionnelle” comme le souhaitent les autorités ivoiriennes et confédérales.

(AIP)

En lecture en ce moment

Auteur du titre à succès « Ekwueme », la chantre Osinachi Nwachukwu battue à mort par son mari

Côte d’Ivoire / Perspectives climatiques 2019 : Les prévisions annoncent une hausse de la pluviométrie entre mars et juillet