L’ancienne décharge d’Akouédo définitivement transformée en parc urbain dans un an (Ministre)





lancienne-decharge-dakouedo-definitivement-transformee-en-parc-urbain-dans-un-an-ministre

Les autorités ivoiriennes lors de la visite de site



Le projet de construction en cours d’un parc urbain sur l’ancien site de la décharge d’Akouédo sera à son terme dans un an, a annoncé mercredi 27 juillet 2022 à Abidjan, le ministre de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité, Bouaké Fofana qui s’est enquis de l’état d’avancement des travaux.

« C’est un projet de parc urbain qui va être un projet unique pour la Côte d’Ivoire et probablement pour la sous-région. On ne voulait pas juste fermer la décharge et tourner le dos (…). Dans un an, cet espace sera complètement transformé et les riverains verront leurs investissements prendre de la valeur », a déclaré M. Fofana en présence des opérateurs et de la chefferie d’Akouédo.

Selon lui, quelques sujets périphériques restent à régler pour donner au projet, toute son ampleur, toute sa beauté. « Je suis heureux que le chef et toute la notabilité d’Akouédo coopèrent avec nous sur ce projet. Nous allons prendre à bras le corps ce problème périphérique pour donner aux abidjanais, à tous les touristes qui viendront, un endroit où ils viendront prendre de l’air, courir, s’amuser, faire du sport », a indiqué le ministre.

Pour lui, un parc comme celui-là ne doit pas être contigu à des résidences, d’où a-t-il indiqué, la nécessité de définir autour du parc, un périmètre pour le rendre plus aéré et en sécurité. Il a promis adresser ces problèmes avec les riverains et l’appui de la chefferie d’Akouédo.

Le ministre de de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité a expliqué que ce projet bâti sur près de 100 hectares, va avoir plusieurs composantes et à termes, va approcher la centaine de milliards de FCFA.

 « Il va y avoir des composantes qui vont générer des revenus, toute une composante qui va être mener pour gérer les problèmes de drainage, l’assainissement, une usine de production d’énergie pour l’autonomie du site en énergie. Il y a toute une logistique derrière. Ce site va non seulement drainer du public mais va aussi générer une activité commerciale », a expliqué M. Fofana.

Le directeur général de PFO Africa Côte d’Ivoire, Clyde Fakhoury en charge du projet, a assuré que les travaux sont « très bien avancés, quasiment à la moitié du projet et dans environ un an le projet sera totalement livré ».

Il a expliqué que c’est un projet très impactant du point de vue environnemental. « C’est un parc, une zone d’activité, une zone de promenade, une zone de vie culturelle et familiale pour les abidjanais qui va voir le jour. Pour arriver à cela il a fallu tout un travail très important de nettoyage du site, des déchets, des jus issus des déchets (lixiviat), de gestion des gaz lié à la fermentation de ces déchets », a indiqué M. Fakhoury.

Il a ajouté que, tout cela est traité et ramené dans une usine de traitement et de cogénération, donc qui va créer de l’énergie. « C’est un projet à haute valeur technologique et aussi à haute valeur environnementale et qui sera livré dans un an », a-t-il insisté.

Le chef du village d’Akouédo, Gbangbissé Germain, s’est félicité des bénéfices escomptés de ce projet. « Le village a souffert de cette décharge-là. Aujourd’hui le passé est derrière nous. Avec les travaux qui se font ici, il y a du social qui est fait, le marché moderne, le collège de jeunes filles (…), je pense que les travaux avancent pour notre bonheur », a-t-il indiqué.

Gbangbissé Germain a assuré que ce projet ira à son terme. « Ce site est particulier, il y a un titre foncier là-dessus et donc Akouédo ne peut pas entreprendre un lotissement de ce site. Notre préoccupation aujourd’hui, ce sont les riverains. Nous sommes en train de voir avec le ministre pour adresser la question », a-t-il conclu.

Le défunt Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a procédé le 4 juillet 2019 à la fermeture définitive de la décharge d’Akouédo et lancé les travaux de construction d’un parc urbain sur le site. Le parc urbain, qui y sera construit, comprendra des zones de loisirs et de sports ainsi qu’un centre de formation aux métiers du recyclage et de l’environnement.

Pour le Premier ministre, il s’agit à travers la construction de ce parc écologique, de remercier les populations qui, pendant plus de 55 ans ont vécu à proximité de la décharge d’Akouédo et en ont supporté les désagréments.

(AIP)

 

En lecture en ce moment

Le buteur de l’Asec, Konaté Karim, pose ses valises en Autriche

Dialogue politique: l’opposition se prononce à la sortie de la rencontre avec Hamed Bakayoko