Éducation : Mariatou Koné crache ses vérités à propos des moyennes de redoublement et d’expulsion





education-mariatou-kone-crache-ses-verites-a-propos-des-moyennes-de-redoublement-et-dexpulsion


Avec l’arrivée de Mariatou Koné à la tête du ministère de l’Education Nationale et l’alphabétisation, c’est plusieurs changements qui ont été apportés au système éducatif ivoirien. Ces changements touchent non seulement à la pédagogie, aux conditions d’étude des élèves, mais aussi aux modalités de passage en classe supérieure.

Sur ce dernier point, au titre de I’Enseignement Primaire, la Moyenne Générale Annuelle (MGA) doit être supérieure ou égale à 5 sur 10 pour que l’élève passe en classe supérieure. Si la Moyenne Générale Annuelle est inferieure à 5 sur 10, dans ce cas, les maîtres réunis en Conseil donnent leur avis (décident du sort de l’élève).

► Au titre de I’ Enseignement Secondaire Général, aux moyennes trimestrielles sont affectés respectivement les coefficients 1 pour le 1er trimestre, 2 pour le 2ème trimestre et 2 pour le 3ème trimestre.

 

• Pour les élèves NON REDOUBLANTS en classe de 6ème, de 5ème ou 4ème, il faut une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour passer en classe supérieure, car avec une MGA comprise entre 8,50 et 9,49 sur 20, l’élève redouble la classe. Il faut aussi savoir qu’avec une MGA inférieure à 8,50, l’enfant est immédiatement renvoyé de l’école. Par ailleurs, si l’enfant a obtenu une MGA allant de 9,50 à 9,99 sur 20, le conseil de classe donne son avis sur le sort de l’élève.

• Pour les élèves REDOUBLANTS en classe de 6ème, de 5ème ou 4ème, il faut une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour être admis en classe supérieure, car avec une MGA inférieure à 10 sur 20, l’élève est exclu de l’établissement puisqu’on ne peut tripler.

• Pour les élèves NON-REDOUBLANTS en classe de 2nde ou 1ère, il faut forcément avoir une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour être admis en classe supérieure. L’élève ayant obtenu une MGA allant de 09,50 à 09,99 sur 20, est admis en classe supérieure, soit en Première s’il est en Seconde, soit en Terminale s’il est en Première, dans la mesure où il a obtenu une moyenne pondérée dans les matières spécifiques de sa série. L’élève redouble sa classe s’il a obtenu une MGA allant de 8,50 à 9,49 sur 20. Toutefois, ceux ayant obtenu une MGA inférieure à 8,50 sont exclus de l’établissement.

• Pour les élèves REDOUBLANTS en classe de 2nde ou 1ère, il faut forcément avoir une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour être admis en classe supérieure, car avec une MGA inférieure à 10, l’élève est exclu puisqu’on ne peut tripler.

• L’ élève NON REDOUBLANT en classe de 3ème, ayant obtenu une MGA allant de 8,50 à 10 sur 20 redouble sa classe de 3ème s’il n’a pas été orienté par le Conseil National d’Orientation (CNO). Toutefois, il est exclu de l’établissement s’il a une MGA inférieure à 8,50 sur 20.

• L’ élève REDOUBLANT en classe de 3ème, est immédiatement exclu de l’établissement s’il n’a pas été orienté par le CNO, car il ne peut tripler.

• Enfin, les élèves de Terminale. L’élève NON REDOUBLANT en classe de Terminale, redouble sa classe en cas d’échec au Baccalauréat s’il a obtenu la MGA allant de 8,50 à 10 sur 20. Il est exclu si, en cas d’échec au BAC, il a une MGA inférieure à 8,50 sur 20.

• L’élève REDOUBLANT en classe de Terminale, est immédiatement exclu de l’établissement en cas d’échec au BAC

Ces décisions ne font malheureusement pas l’unanimité, au sein de la population. Certains parents d’élèves et des apprenants les jugent sévères.

En marge de la clôture de la journée internationale de l’alphabétisation qui s’est tenue les 8 et 9 septembre à Abidjan, L’INFO-EXPRESS a recueilli l’avis du ministre Mariatou Koné sur ces critiques.

Pour la patronne de l’éducation nationale « On ne peut pas cultiver la médiocrité en Côte d’Ivoire »

« On ne peut pas cultiver la médiocrité en Côte d’Ivoire. On ne peut pas faire passer des enfants pour le plaisir de passer. Il faut des règles. Dans tout pays, il y a des règles », a t elle fermement déclaré au micro de L’infoexpress.

Une réponse claire, qui traduit tout l’engagement du ministre à mettre l’école ivoirienne sur les rails. Les élèves médiocres sont donc prévenus.

Fulbert Yao

En lecture en ce moment

Le président Sud-africain Cyril Ramaphosa en visite d’Etat à Abidjan

Lutte contre la grande Criminalité : une importante quantité d’armes de guerre saisie à la périphérie d’Abidjan.