Cocody - Zoumana Bakayoko (candidat indépendant aux municipales) : ''Je réponds à un appel, celui du président de la République ''





cocody-zoumana-bakayoko-candidat-independant-aux-municipales-je-reponds-a-un-appel-celui-du-president-de-la-republique



Le Président-Directeur Général d’une chaîne de télévision de music et de radio, Zoumana Bakayoko alias " ZoumBak", candidat indépendant aux municipales, a parrainé le samedi 13 mai 2023 au stade «Charbon » de Angré Mahou dans la commune de Cocody, un tournoi de Maracana. 

Avant le coup d’envoi, Zoumbak a fait savoir aux jeunes athlètes et à la population de ce sous-quartier: « En étant candidat, pour moi, je réponds à un appel, celui du président de la République. Il a décrété l’année 2023, comme l’année de la jeunesse et moi, je me dis que le président ne l’a pas fait par hasard. Il a estimé qu’il fallait aujourd’hui regarder quels sont les jeunes qui sont bons, qu’on ne connait pas réellement et qui peuvent l’aider dans sa mission qu’il a commencée depuis une dizaine d’année qui est de construire la Côte d’Ivoire ». 

Il a ajouté: « Quand j’ai entendu à la télé, que cette année c’est l’année de la jeunesse, je me suis dit que le président veut que les jeunes prennent leurs responsabilités. C’est ce que j’ai fait. Je ne pense pas qu’être candidat à une élection en Côte d’Ivoire soit un problème. Et donc je réponds à cet appel pour dire qu’on peut diriger autrement. Les partis politiques sont ce qu’ils sont. Ils ont fait leurs preuves depuis le père-fondateur Félix Houphouët Boigny. Nous aussi nous avons notre part. C’est cette part que j’ai décidé de prendre».

Le tournoi de maracana à proprement parler a débuté aux environs de 11 h, et a pris fin le même jour, au même endroit au environs 17h 30mn. Il s’est déroulé en présence de plusieurs responsables de jeunes des sous-quartiers de Cocody. 

A l’issue de la finale, la formation Mahou F C a pu battre pendant le temps réglementaire celle de Monaco sur le score de 2 buts à 1. C’est naturellement que l’équipe victorieuse a réceptionné son trophée. L’équipe perdante a également reçu une récompense. 
Avec 10 équipes, Kouakou FC, Camp Guéré, Bad Espoir, Mahou FC, Marseille, Tiaplo, Mecano Monaco, Oliviers, Desaillis,  au départ, selon Samuel Gossé, président de la jeunesse du Grand Mahou, par ailleurs président du comité d’organisation, l’objectif recherché à l’issue de la finale a été atteint.

"Ce qui nous a motivé à organiser ce tournoi, c’est le renforcement de la fraternité entre les jeunes du quartier, ensuite écouter le parrain, mais surtout être à ses côtés pour ensemble développer la commune de Cocody", s’est-il exprimé.

GZ

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Jean Louis Gasset, le nouveau sélectionneur des Éléphants, est à Abidjan

Mesure de contrôle systématique de l’alcoolémie sur les routes : Pourquoi les automobilistes sont inquiets