Championnat de la ligue 2 : le match Yamoussoukro FC-ISCA est à rejouer





championnat-de-la-ligue-2-le-match-yamoussoukro-fc-isca-est-a-rejouer

Charles Konan Zohou, arbitre central de la rencontre Yakro FC contre ISCA, suspendu pour trois mois



La Commission d’éthique et de discipline de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a annoncé, à l’issue de son audience de ce jeudi 20 juin 2024 a rendu sa décision, après une réserve posée par Yakro FC, après son match contre l’ISCA le vendredi 14 juin2024. Elle condamne M. Zohou KONAN CHARLE, I'arbitre principal du match, à trois mois de suspension de match et dit que le match de la 22ème journée de championnat de ligue 2 Yamoussoukro FC-ISCA est à rejouer.

Selon le communiqué rendu public et dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, dans les faits, la Commission éthique et discipline a été saisie par Yamoussoukro FC suivant le courrier de confirmation de réclamation pour fautes techniques d'arbitrage au cours de la rencontre l'ayant opposé à ISCA le vendredi 14 juin 2024 au stade du Lycée scientifique de Yamoussoukro, comptant pour la 22eme journée du championnat national de ligue 2.

« L'équipe de Yamoussoukro FC expose qu'au cours de ladite rencontre, l'arbitre central a omis d'annuler un carton jaune, fait de jeu qui a plus tard influé sur le résultat du match puisque le même joueur a été expulsé à la 82 minutes pour un second carton jaune », explique le document.

Aussi, la commission présente, au titre des motifs sur la recevabilité de la réclamation, l'article 175 du code disciplinaire de la FIF qui stipule que : « Les infractions disciplinaires se poursuivent d'office. Toute personne ou autorité peut porter à la connaissance des autorités juridictionnelles les comportements qu'elle juge contraires à la réglementation de la FIF. Les dénonciations doivent être faites par écrit. Les officiels de match sont tenus de dénoncer les infractions dont ils ont connaissance».

 Et en l'espèce, Yamoussoukro FC a déposé son courrier auprès de la Direction Exécutive de la FIF, a payé le droit d'enregistrement de FCFA 15.000 pour les réclamations.

La réclamation a donc été reçue et la commission a statué en estimant que la faute commise par l’arbitre a eu une incidence certaine sur le résultat final du match ( l'équipe de Yamoussoukro FC ayant terminé la rencontre en infériorité numérique) a sanctionné l’arbitre et a demandé la reprise du match.

 

La note conclut que les parties disposent d'un délai de trois (03) jours à compter de la notification de la présente décision pour saisir la commission de recours au cas où il souhaiterait relever appel de ladite décision.

Solange ARALAMON


Partarger cet article

En lecture en ce moment

Municipales à Abobo : Kandia Camara marque le coup pour son dernier jour de campagne

Evincé du Tp Mazembé, Wonlo Coulibaly à la recherche d’un club