Sassandra : La galère des conducteurs de taxis pendant les vacances scolaires





sassandra-la-galere-des-conducteurs-de-taxis-pendant-les-vacances-scolaires

Le chef de gare des conducteurs de taxis de Sassandra



La période des vacances scolaires n'est pas favorable aux conducteurs de taxis de Sassandra. L'absence des élèves et d'autres acteurs scolaires dans cette localité, ainsi que l'arrêt de la pêche, ont un impact significatif sur leurs revenus.

Ces informations ont été révélées à Pressecotedivoire le mardi 2 juillet 2024 par Fulbert Somé, chef de gare des taxis urbains de Sassandra. Selon lui, les conducteurs de taxis de la capitale de la région du Gbokle réalisent de bonnes recettes de septembre à janvier. Cependant, à partir de février et pendant les vacances scolaires, lui et ses collègues rencontrent des difficultés financières.

En l'absence des élèves en ville, leur activité ralentit considérablement. L'arrêt de la pêche dans les eaux locales, qui coïncide avec les vacances scolaires, aggrave encore la situation pour ces chauffeurs. À cela s'ajoute la prolifération des motos dans la ville. Selon ses dires, 3 habitants de Sassandra sur 5 se déplacent à moto. Pendant les vacances scolaires, les revenus peinent à atteindre 15 000 FCFA, oscillant plutôt entre 5 000 FCFA et 9 000 FCFA par jour.

La compétition pour attirer les rares clients disponibles est intense. D'après le chef de gare, cette cité portuaire compte un peu plus de 250 conducteurs de taxis en concurrence directe.


Touré Boa
Correspondant régional


Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Risques électriques : La CIE sensibilise en milieu scolaire

Elan de solidarité pour Arafat dj : Debordo Leekunfa toujours silencieux