Réçu par la ministre Ly Ramata, Le Parlement des enfants exprime sa gratitude au chef de l’Etat





recu-par-la-ministre-ly-ramata-le-parlement-des-enfants-exprime-sa-gratitude-au-chef-de-letat


Au ministère de la Femme, de la Famille, et de l’Enfant, le parlement des enfants a exprimé, lundi 23 novembre 2020, sa gratitude au chef de l’Etat et à son gouvernement pour les actions menées en leur faveur notamment au niveau de l’éducation, de la santé et de la nutrition.


« Le président de la République et son gouvernement pensent beaucoup à nous et à notre protection, notamment à notre éducation, à notre santé, notre nutrition. Il a fait de la lutte contre ceux qui nous exploitent une priorité car nous sommes encore des enfants qui avons besoin de grandir et d’éviter des travaux qui ne nous conviennent pas », a dit la porte-parole du Parlement des enfants, Mlle Kouakou Ange Marie-Grâce, dans la déclaration qu’elle a lu devant le Prof. Bakayoko-Ly Ramata, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.
En effet, dans le prolongement de la Journée internationale des droits de l’enfant, l’honorable Kouakou Ange Marie-Grâce, âgée de 15 ans et élève en classe de 2nde C, a tenu, en compagnie de ses pairs, à témoigner à « Pépé ADO » leur reconnaissance pour les efforts fournis en matière de protection de l’enfant. Au nombre des actions, elle a relevé la déclaration des naissances, la mise à disposition d’un numéro vert (116) pour dénoncer les violences faites aux enfants, la lutte contre la traite et le travail des enfants.
« Papa ADO, Pépé ADO, nous ne cesserons de vous solliciter pour tout besoin en matière de protection des enfants de Côte d’Ivoire, car nous ne voulons plus que des violences soient exercées sur nous et aussi parce que nous savons que vous êtes prêt pour nous. Merci Papa ADO, merci cher Pépé », a-t-elle ajouté.
La parlementaire a aussi remercié la Première dame, Dominique Ouattara, pour son engagement total dans la lutte contre la traite des enfants, notamment dans la cacaoculture et ses nombreuses actions pour améliorer leur quotidien. Pour son ministre de tutelle, elle a eu ces mots : « Aujourd’hui, avec le Chef de l’État et la Première Dame, vous et votre équipe offrez aux enfants, un avenir prometteur, une Côte d’Ivoire où il fait bon vivre pour l’enfant. Et votre engagement a permis l’aboutissement de plaidoyer en notre faveur », a déclaré Mlle Kouakou Ange.

lire la suite sur lexpression.ci

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Affi expulsé du FPI par Laurent Gbagbo/ Le socialiste Emmanuel Golou dement la rumeur

Côte d’Ivoire : Ouattara à Dakar pour l’investiture de Macky Sall