Législatives 2021 : "Nous sommes candidats pour vous", Kandia Camara aux Baoulés et Agnis d’Abobo





legislatives-2021-quotnous-sommes-candidats-pour-vousquot-kandia-camara-aux-baoules-et-agnis-dabobo


La campagne lancée, les candidats du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à Abobo, pour les législatives 2021, avec à leur tête la ministre Kandia Camara, ont opté pour une approche particulière : la proximité. Ainsi, depuis, ils rencontrent les différentes communautés et secteurs d’activité. Ce mardi 2 mars 2021, à la mairie d’Abobo, ils étaient avec les communautés Baoulé et Agni de la commune. Face à eux, la candidate Kandia Camara après avoir donné l’objet de la rencontre, a tenu un discours direct et franc.
"Nous sommes venus vous dire qu’il y a un événement important le samedi 6 mars. Il s’agit des élections législatives. Nous comptons sur vous. Vos voix comptent", a-t-elle dit d’entrée. Avant de leur expliquer : "Nous (les 6 candidats et leurs suppléants) sommes candidats pour garantir la paix, la cohésion sociale et le développement de la commune. Nous sommes candidats pour vous". Il a soutenu que si les candidats RHDP sont élus, ils vont défendre leurs intérêts : "si nous sommes élus, nous allons travailler pour vous". Elle a donc demandé à chacun d’être l’ambassadeur, le directeur de campagne des candidats RHDP auprès de leurs communautés, de leurs voisins.
La ministre s’est réjouie, avec le président de la République, de l’esprit de cohésion, de paix et de fraternité que font régner ses communautés, avec à leurs têtes, leurs chefs. "Les peuples Baoulé et Agni aiment la paix. Le président de la République, Alassane Ouattara est content de l’esprit que vous faites régner ici à Abobo (…) Continuer de travailler pour la cohésion sociale. Nous ne voulons pas de palabres parce que la commune d’Abobo a beaucoup souffert par le passé. La commune d’Abobo se développera dans la paix et la cohésion sociale".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Le CHU de Yopougon fermé pour des travaux de réhabilitation

Emplois en Côte d’Ivoire : Ce que l’ État a fait