Agression des journalistes : le PDCI condamne et s’excuse





agression-des-journalistes-le-pdci-condamne-et-sexcuse


Le parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a condamné les échauffourées survenues, jeudi à son siège lors de la visite du ministre de la Réconciliation Kouadio Konan Bertin entre des jeunes du partis et des journalistes présents en ces lieux pour la couverture de la rencontre entre le ministre et le secrétaire exécutif en chef dudit parti, Maurice Kakou Guikahué.

Des journalistes ont été violentés, leur matériel saccagé au cours de cette altercation.

" Le PDCI-RDA condamne ces actes contraires à sa volonté sans ambages d’aller au dialogue et à la Paix et tient à s’excuser auprès des journalistes dont le matériel de travail a été avarié, du ministre Kouadio Konan Bertin et de sa délégation, ainsi que de la presse nationale et internationale", indique un communiqué, signé par le porte-parole du plus vieux parti, Séraphin Kouamé Yao.

" Le PDCI-RDA déplore les échauffourées qui ont émaillé l'annonce de la déclaration à la presse du Ministre Kouadio Konan Berlin, à la fin de la rencontre et invite les militants à la retenue et à la responsabilité", poursuit la note.

Ce parti s’est félicité de cette "visite fructueuse" qui a permis de s’informer sur l’agenda du ministre et sur l’impérieuse nécessité de libérer les prisonniers politiques, notamment Narcisse N’Dri, le directeur de Cabinet du président Henri Konan Bédie, Alexis Amichia (délégué départemental Tiassalé), Ange N’Takpri (permanent PDCI Toumodi) et des jeunes militants.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Réunion du Conseil national de sécurité : le grand Abidjan toujours isolé

Législatives 2021: Plateau, Ouattara Dramane et Fabrice Sawegnon promettent de détrôner le Pdci