La révolution des monnaies virtuelles en Côte d’Ivoire





la-revolution-des-monnaies-virtuelles-en-cote-divoire


 

 

Sur le continent africain, les transactions en cryptomonnaies connaissent une croissance fulgurante. En 2020, les transferts mensuels inférieurs à 8.500 euros vers et depuis l'Afrique ont augmenté de 55 %. Ils ont même atteint un pic à 316 millions de dollars en juin ! La Côte d’Ivoire, qui a déjà adopté l'argent mobile et d’autres technologies modernes, est évidemment concernée par le phénomène. Pour une population jeune et férue de technologie, la monnaie virtuelle offre bien des avantages. Connaissant une croissance économique importante depuis une vingtaine d’années, le pays pourrait bien poursuivre cette ascension grâce au bitcoin.

 

Les monnaies virtuelles utilisées par les PME et les particuliers

 

Dans le reste du monde, les cryptomonnaies sont majoritairement utilisées par des opérateurs financiers. Mais en l'Afrique, et notamment en Côte d’Ivoire, la tendance est assez différente. En effet, on y utilise surtout les monnaies virtuelles pour le commerce. De nombreux particuliers et petites entreprises recourent ainsi au bitcoin, qui n’est pas uniquement réservé à quelques initiés. Ces petits utilisateurs représentent d’ailleurs la majeure partie de l’activité crypto ivoirienne.

 

En pratique, une cryptomonnaie s’utilise comme une monnaie fiduciaire. Elle permet d’acheter des biens / services ou d’envoyer de l’argent à d'autres personnes. La principale différence est que ce type de monnaie se base sur la cryptographie, aussi bien pour sa création que pour l’enregistrement de ses transactions.

 

Pourquoi les Ivoiriens apprécient tant le bitcoin ?

 

Dans un pays où la devise fiduciaire est plutôt faible ou peu stable, la cryptomonnaie fournit une alternative très intéressante à la population. Cette dernière y voit une meilleure façon de commercer et de sécuriser ses transactions, sans dépendre des aléas de leur monnaie locale. De plus, une crypto comme le BTC est beaucoup plus puissante face aux monnaies fiduciaires dominantes. Un bon point pour favoriser le commerce international !

 

Et surtout, l’emploi de monnaie virtuelle donne également accès à divers services en ligne. Malheureusement, de multiples boutiques e-commerces et sites de services sont souvent restreints pour les Ivoiriens. La raison est simple : ils ne sont pas autorisés à utiliser leurs CFA sur ces plateformes étrangères.

 

Grâce aux bitcoins, ils ont alors accès à une multitude de sites habituellement inaccessibles, comme Bitcasino.io. Ayant la possibilité de faire des dépôts et des retraits dans cette monnaie virtuelle, les joueurs ivoiriens peuvent ainsi jouer à leurs jeux de casino préférés, sans subir de restrictions liées à leur emplacement géographique ou à leur devise officielle. Au même titre que les joueurs d’autres pays, ils ont l’opportunité d’utiliser un site fiable et reconnu, avec des jeux qui leur plaisent.

 

La cryptomonnaie : une devise totalement indépendante

 

Pour finir, la cryptomonnaie présente un autre avantage majeur : elle est totalement indépendante. Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement, une monnaie virtuelle supprime tous les intermédiaires, comme les sociétés de cartes de crédit ou les banques. De ce fait, le transfert d'argent d'un portefeuille virtuel à un autre est beaucoup moins coûteux.

 

Et surtout, une crypto n’est pas contrôlée par une autorité centrale, contrairement à une devise fiduciaire. Elle est donc protégée contre toute ingérence des gouvernements. Un atout non négligeable pour les Ivoiriens.

 

 

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Covid-19 : Voici les personnes qui seront vaccinées en priorité

Dialogue politique sur la réforme de la CEI : Le parti de Bamba Moriféré "prêt à participer au débat" et non à "une mascarade"