Le ministre Adama Kamara disposé à trouver des solutions pérennes aux difficultés de la CMU





le-ministre-adama-kamara-dispose-a-trouver-des-solutions-perennes-aux-difficultes-de-la-cmu


 Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Adama Kamara, s’engage à trouver des solutions pérennes aux difficultés de la Couverture maladie universelle (CMU).

« Conscient de l’ampleur du défi qui est celui de répondre aux besoins de santé de nos populations, je vous garantis, comme hier, mon entière disponibilité à l’effet de trouver des solutions pérennes aux difficultés pour la réussite de ce projet si cher au président de la République », a indiqué le ministre, lors d’une visite effectuée mardi 10 août 2021 à la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM).

Il a précisé que l’atteinte des objectifs de la CMU ne saurait être le fait d’un seul département ministériel, encore moins d’un seul secteur, tout en appelant à une approche inclusive permettant à chaque entité concernée par ce vaste chantier, d’apporter sa pierre à l’édification et à la pérennisation du programme.

La CMU est un outil puissant de préservation de la dignité sociale et d’amélioration du bien-être des populations, surtout les plus fragiles et les plus vulnérables. A ce titre, Adama Kamara a souhaité que des idées innovantes et dynamiques soit proposées pour assurer l’extension rapide de cette assurance aux populations cibles prioritaires, à savoir les primo-assurés et les indigents.

« Je voudrais vous engager résolument à mes côtés dans les importants chantiers d’extension de la CMU aux agriculteurs, transporteurs et personnels de maison, que nous avons entamés et pour lesquels des groupes de travail ont été mis en place », a préconisé le ministre.

Faisant le bilan de la mise en œuvre du projet, le directeur général de la CNAM, Bamba Karim, a précisé qu’après la phase expérimentale menée sur la population cible des étudiants durant la période allant d’avril 2017 à décembre 2018, la CMU est entrée dans sa phase active avec le début des prélèvements le 1er juillet 2019 et celui des prestations le 1er octobre 2019.

A la date du 02 août 2021, le nombre total de personnes enrôlées est de 3 135 478, les cartes produites estimées à 2 864 272 et les cartes distribuées sont de 1 964 284.

En ce qui concerne les prestations de soins, à la date du 02 août 2021, le nombre d’assurés traités est de 171 101, le nombre d’actes est de 530 612 et le nombre d’ordonnances dispensées s’élève à 178 003.

A lire aussi Couverture maladie universelle : ça marche ou ça ne marche ?

M. Bamba a relevé que malgré les succès réalisés, certaines difficultés rencontrées depuis le démarrage de la CMU persistent à ce jour. Il s’agit notamment du niveau d’enrôlement en dessous des attentes, du faible taux de production et de distribution des cartes CMU, du  faible niveau de recouvrement par la CNPS des cotisations CMU des entreprises privées, du faible niveau de recouvrement des cotisations pour le secteur informel, de la non-application des tarifs de la CMU dans les Etablissements sanitaires à base communautaire (ESCom), du faible niveau des prescriptions CMU, du faible niveau de service des médicaments CMU dans les pharmacies d’hôpitaux et dans les officines privées.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Une grande fourrière administrative des véhicules auteurs d’infractions en construction

Distribution des cartes d’électeurs : le FPI demande à ses militants de ne pas prendre part à l’opération (communiqué)