Culture : Direction des archives nationales sensibilise les Editeurs de presse





culture-direction-des-archives-nationales-sensibilise-les-editeurs-de-presse


Le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci ), a reçu ce matin dans ces locaux, M. Doumbia Mori, directeur des archives nationales et son collaborateur, en mission pour sensibiliser les éditeurs  de presse de Côte d’Ivoire sur la nécessité de déposer les exemplaires des journaux , au dépôt légal conformément aux dispositions du décret n°62-28 du 13 février 1962, instituant le régime du dépôt légal.

Il s’agit de constituer la mémoire du pays, la bibliothèque. Selon M. Doumbia Mori, les choses n’évoluent pas dans le sens qu’il faut. A sa prise de fonction le 2 janvier 2020, il a  constaté que la grande partie des entreprises de presse ne dépose des exemplaires de leurs  journaux au dépôt légal.

Il a décidé de prendre son bâton de pèlerin pour sensibiliser les éditeurs de presse. Cette loi prévoit aussi des sanctions en cas de non dépôt d'exemplaires. Des sanctions qui vont des amendes pécuniaires au retrait des numéros de dépôts légal. M.Doumbi a insisté auprès des Editeurs pour faire changer la tendance parce que notre pays, la Côte d’Ivoire a besoin d’archives pour son développement.

C’est vrai que la loi actuelle qui date de 1962 ne prend pas en compte tous les produits qui doivent être déposés au dépôt légal, mais des initiatives sont en cours pour sa révision. Le ministre de tutelle s’est engagé dans ce sens.

Les Editeurs de presse, à travers le Président Zohoré Lassane, se sont montrés réceptifs au message et souhaitent que les conditions d’accès aux locaux du dépôt légal soient assouplies pour faciliter le travail. Car, diront-ils, l’accès à la primature où le dépôt légal est installé, pose problème.

En attendant le GEPCI s’est engagé au nom des éditeurs de presse à alimenter un casier à Edipresse des exemplaires des journaux pour le service du dépôt légal qui se chargera de les récupérer.

 

Khady SANOGO (stagiaire)

En lecture en ce moment

Affaire "30 milliards pour le financement des CNI" : la Banque mondiale parle enfin

Football / Crise à l’Africa Sports : Les joueurs basculent chez Bahi