Éditorial/ Asec Mimosas : Victoire, Confiance, Espoir





Football,Asec Mimosas


Quelle belle victoire obtenue dimanche dernier contre l’AFAD! Beaucoup plus belle que le score final (3-2) ne peut le laisser paraitre.

Tout d’abord, il s’agit d’une victoire qui vient après une défaite (contre le WAC ivoirien) et deux matchs nuls (contre le Sporting de Gagnoa et Mamelodi Sundowns). 4 matchs sans victoire auraient été difficiles à avaler pour un club comme le nôtre, champion en titre.

Ensuite, notre club a inscrit 3 buts au cours du même match, ce qu’il n’a réussi cette saison qu’à 2 autres reprises (contre l’Africa (3 buts à 1) et contre Moossou FC (6 buts à 0).

Enfin, notre club a retrouvé, le temps de ce match, son buteur providentiel de la saison dernière, Amed TOURÉ qui a réalisé le « Coup du chapeau » en inscrivant trois très beaux buts, ce qui n’était plus arrivé à un joueur Mimos depuis Aristide BANCÉ lors de la saison 2016-2017.

En plus de toutes ces raisons, nos joueurs ont produit un jeu de qualité, ce qui rend la victoire plus belle encore.

Sur le plan comptable, ce résultat permet à notre club de remonter au classement et de se rapprocher de la tête. C’est indispensable dans notre course au titre. Ce qui l’est encore plus, c’est la confiance qu’engendre cette victoire dans l’esprit de tous. Il serait mensonger de dire que cette période sportive difficile ne crée pas de doutes dans la tête de tous les amoureux de l’ASEC Mimosas. Si les fondations du club sont saines et solides, les résultats sportifs ont également leur importance.

La confiance est un sentiment très étrange car il est difficilement mesurable et planifiable. Observez le rayonnement d’une personne en pleine confiance. Elle brille, elle est sûre d’elle et bizarrement, tout lui sourit. L’inverse est aussi vrai. On a tendance à s’écarter de celui qui est en manque de confiance, il ne donne pas envie, la chance le fuit très souvent et on a l’impression que les échecs le poursuivent. Il n’est pas aisé de renverser cette tendance. Il en va de même pour une équipe et plus largement pour un club composé de joueurs, d’encadrants mais aussi de supporters sur lesquels les résultats déteignent.

La saison dernière, la confiance était totale, les victoires succédant aux victoires, notre équipe semblait « marcher sur l’eau » et ses adversaires. Rien ne pouvait l’atteindre. Les Actionnaires pouvaient défiler dans les rues, bombant le torse, sourire aux lèvres et fiers de leur équipe. Celui qui osait s’approcher avait droit à une tirade pleine d’assurance reprenant le nombre de points d’avance au classement, le nombre de victoires successives et le nombre de buts marqués.

Cette saison, le même actionnaire rase un peu plus les murs et est moins assuré lorsqu’il est attaqué par des supporters adverses. La qualification en phase de groupes de la Ligue des Champions a été un réel motif de satisfaction qui lui a permis de sortir de sa tanière pour montrer la différence entre son club de cœur et les autres clubs ivoiriens.

La victoire de ce dimanche contre l’AFAD a donc été un grand soulagement et laisse entrevoir une lueur d’espoir aux actionnaires pour la fin du championnat. Ils en avaient bien besoin. Le triplé du « Simba » en est une autre et laisse augurer une fin de championnat pleine de buts.

La rencontre contre le Racing Club d’Abidjan ce samedi au stade Champroux apparaît comme le dernier virage avant le sprint final des 7 dernières journées. Une nouvelle victoire lancerait idéalement ce sprint à finir en boulet de canon. 

Mimos, allons seulement !

                                                                        Benoît YOU

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Licenciement à Fraternité matin/Le ministre Sidi Touré : "Il nous a fallu prendre des mesures courageuses"

Pas de journaux sur le marché, ce samedi: les raisons