Congés anticipés : La Fondation Paix et Unité en Afrique sensibilise les élèves du Groupe scolaire les Laureades





conges-anticipes-la-fondation-paix-et-unite-en-afrique-sensibilise-les-eleves-du-groupe-scolaire-les-laureades


Une délégation de la Fondation Paix et Unité en Afrique, conduite par son premier responsable Konaté Cassoum Hardinan, s’est rendue jeudi au « Groupe scolaire Les Laureades », sis à Cocody, Riviera afin de  s'enquérir de la situation des congés anticipés, sensibiliser et proposer par la même occasion, des pistes de solution à même de venir à bout de ce phénomène qui gagne du terrain.

Le président de la Fondation, qui avait à ses côtés, les membres de son bureau, a eu une séance de travail avec la directrice des études, Ginette Eboulé, avec qui, ils ont discuté et regretté tous, que ce phénomène soit devenu une douloureuse réalité par endroit.

Mme Eboulé s’est toutefois réjouie du fait qu’au sein de son établissement, les cours se poursuivent normalement, et ce, espère-t-elle, jusqu'au 18 décembre 2021, date prévue pour les congés de Noël.

Outre les congés anticipés, Ginette Eboulé et ses hôtes ont également échangé sur d’autres sujets, notamment le bizutage et le harcèlement en milieu scolaire.

Ce fut une belle occasion pour Konaté Cassoum et sa délégation de sensibiliser les élèves dudit établissement sur ces fléaux qui gangrènent l’école ivoirienne et qui, si on y prend garde, risque de porter un discrédit au système éducatif ivoirien.

A cet effet, la Fondation Paix et Unité en Afrique a invité les élèves à être des modèles, à se concentrer sur leurs études et à ne pas se laisser distraire par des attitudes compromettantes.

Une visite et un message fort apprécié par la direction et le personnel enseignant, mais aussi par les élèves, qui, à l’unisson, ont élevé la voix pour chanter « l’abidjanaise », l’Hymne national de la Côte d’Ivoire.

Depuis le lundi 6 décembre, des élèves par des coups de sifflet et coups de pierres troublent les cours en s’attaquant à l’administration et à certains de leurs camardes, dans le but d’aller en congés avant la date indiquée.

Le gouvernement qui estime que ces actes sont "intolérables et inacceptables", a menacé de sanctions administratives et judiciaires, les fauteurs de troubles, rappelle-t-on.

Créée en 2020, cette Fondation comme son nom l’indique, a pour objet de promouvoir la paix, la démocratie et l’unité sur le continent africain.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Faits divers : Un trentenaire viole à mort une fillette de 6 ans à Anyama

Drogue: Plus de 200 élèves interpellés dans des écoles et fumoirs