CAN 2021 au Cameroun : Un coup dur pour le portier des Éléphants Sangaré Badra Ali





can-2021-au-cameroun-un-coup-dur-pour-le-portier-des-elephants-sangare-badra-ali


Le gardien de but des Éléphants de Côte d’Ivoire, Sangaré Badra Ali, a perdu son père dans la nuit du dimanche 16 au lundi 17 janvier 2022, a annoncé le concerné.
"Je suis tombé hier soir je me suis levé. Ce matin, c’est toi qui es tombé et tu ne pourras plus jamais te relever. Qu’Allah t'accepte à ses côtés. Au revoir N’fa monsieur Sangaré. Tu vas me manquer", a écrit le portier ivoirien sur les réseaux sociaux.
Dans une autre publication, le joueur promet de redoubler d’effort, lors de cette CAN, pour son père, malgré la douleur de cette disparition. " C’est avec une grande tristesse que j’ai appris dans la nuit d’hier à aujourd’hui, le décès de mon père… Dieu dans sa grande bonté, a bien voulu le rappeler auprès de lui… Malgré la douleur qu’occasionne cette énorme perte, je me battrai sur le terrain pour lui rendre hommage et lui faire plaisir depuis là-haut… La mort n’arrête pas l’amour. Malgré la douleur qu’occasionne cette énorme perte, je me battrai sur le terrain pour lui rendre hommage et lui faire plaisir depuis là-haut…
Sangaré Badra Ali a fait un excellent match avec la sélection nationale ivoirienne face à la Sierra Leone. Mais, en fin de match, une mauvaise récupération du ballon dans sa surface de réparation a occasionné le but de l’égalisation. Le portier semblait être blessé sur cette action. Toujours sur les réseaux sociaux, il a annoncé qu’il va mieux.
"Juste un message pour vous dire que je vais bien, plus de peur que de mal. Et merci à tous pour vos messages", informe-t-il.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Visite d’Etat dans la Marahoué : l’intégralité du discours d’Alassane Ouattara à l'occasion du meeting de clôture à Bouaflé

Quinze hectares d’essences diverses plantées en 2019 à Tankessé