Anoblé dévoile le poids des PME dans l’économie ivoirienne





anoble-devoile-le-poids-des-pme-dans-leconomie-ivoirienne


Invité de la Tribune du Patriote, tribune d’échanges, le ministre ivoirien de la Promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur Informel, Félix Anoblé a dévoilé, jeudi, le poids des Petites et moyennes entreprises (PME) dans l’économie ivoirienne.

Il faut dire que la PME est une entreprise qui emploie en permanence moins de deux cents personnes et qui réalise un chiffre d'affaires annuel hors taxes inférieur ou égal à un milliard de francs CFA. Les PME constituent près de 98% des entreprises du secteur privé ivoirien, soit environ 60 000 PME formelles et près de 150 000 entreprises informelles.

Au niveau de leur poids économique, elles représentent plus de 20% du PIB, 12 % de l’investissement national et emploient environ 23% de la population active.  Ce tableau synoptique de l’écosystème montre que, malgré les efforts du gouvernement, les PME rencontrent toujours des difficultés qui ne leur permettent pas de contribuer de manière efficiente au développement économique de notre pays.

Ces difficultés sont pour la plupart d’ordre structurelle et financière. Face à ces difficultés majeures qui fragilisent ces acteurs de notre économie, le Gouvernement a, aux termes d’une étude stratégique, adopté la loi n°2014-140 portant orientation de la politique nationale des PME. Cette loi a créé l’Agence Côte d’Ivoire PME, une structure de promotion sous la tutelle du ministère chargée de l’accompagnement technique et financier des PME ivoiriennes. Aux côtés de l’Agence CIPME qui est l’organe opérationnel des interventions de l’Etat et de ses partenaires en faveur des PME, il y a entre autres :

- la mise en place du fonds de garantie des PME pour faciliter l’accès des PME au financement ;

- la mise en œuvre d’un programme national de création d’incubateurs dans les chefs-lieux de région avec déjà cinq incubateurs à Abidjan ; Bouaké, San Pedro, Odienné et Korhogo ;

- la signature de convention de partenariat avec plusieurs banques et établissements financiers pour faciliter l’accès des PME aux financements. Face à la pandémie à Coronavirus, le gouvernement a mis en place le Fonds de Soutien aux PME avec150 milliards et le Fonds d’Appui au Secteur Informel doté de 40 milliards Francs CFA pour aider ces acteurs à préserver leur outils de et les emplois.

De ce qui précède, l’on peut retenir que le Gouvernement qui a fait du secteur privé et particulièrement des PME sa priorité, est à l’œuvre pour la promotion et la compétitivité de celles-ci. C’est d’ailleurs cette volonté qui justifie la réforme de l’écosystème des institutions publiques de développement des PME par la création d’un guichet unique avec deux filiales : l’accompagnement technique des PME et la Garantie dont la mission sera de faciliter l’accès des PME au financement.

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Top 3 des espoirs du football européen

Lutte anti-tabac: le ministre de la Santé rassure sur la prise en compte des nouveaux types de tabagisme