Échauffourées entre supporters : « La Côte d’Ivoire et le Cameroun, c’est une affaire de mariage » (Samuel Eto'o)





echauffourees-entre-supporters-la-cote-divoire-et-le-cameroun-cest-une-affaire-de-mariage-samuel-etoo


Le tout nouveau président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o Fils, se dit gêné par les violences verbales entre supporters ivoiriens et camerounais. Car, rappelle-t-il, « la Côte d’Ivoire et le Cameroun, c’est une affaire de famille ». Tout en rappelant que sa femme est Ivoirienne.

« Vous savez d’où vient mon épouse. C’est la personne la plus importante dans ma vie (..) Donc, je me sens gêné par ce que je vois, cette Afrique qui se divise pour une histoire qui ne devrait pas être. Une fausse histoire et je demande aux uns et aux autres de se retenir », a-t-il écrit.

Il a rappelé qu’il y a eu une mauvaise information véhiculée par certains. C’est pourquoi il a tenu à préciser : « Je réitère que le Cameroun n’a pas la main mise sur l’agence qui fait les tests. Il faut que vous le sachiez tous. Si vous avez des doutes, si vous avez des questions, adressez-vous à la CAF ! À la CAF ! Et à la CAF ».

Il a terminé pour rappeler à tous que « les gens sont libres de choisir les équipes qu’elles supportent, mais moi, personnellement, je suis africain avant d’être Camerounais. Je ne vais jamais choisir entre un Africain ou un autre ».

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

A Guiglo, le comité régional de lutte contre la vie chère en guerre contre les mauvaises pratiques commerciales

Axe 4 du programme social du gouvernement : Mamadou Touré fait un bilan à mi-parcours