CAN 2021: Mohamed Salah-Sadio Mané, de duo anglais à duel africain





can-2021-mohamed-salah-sadio-mane-de-duo-anglais-a-duel-africain


Coéquipiers prolifiques à Liverpool dans le championnat anglais, l’Égyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mané se retrouvent en finale de la CAN 2022 ce dimanche 6 février 2022. Point d’orgue d’une rivalité sur le continent depuis quelques années.

Le 5 septembre 2014 à Dakar, Sadio Mané et Mohamed Salah se croisaient pour la première sur la pelouse du stade Léopold Sédar Senghor lors des éliminatoires de la CAN 2015. Le Sénégal, avec un Mané fraîchement arrivé à Southampton, battait l’Égypte (2-0) de Mo Salah qui entamait sa deuxième saison à Chelsea. Sadio avait marqué, Mohamed était resté muet.

Bien malin qui pouvait prédire que le Sénégalais et l’Égyptien se retrouveraient, plus de 6 ans après en finale de la 33e CAN, en guides éclairés de leur sélection pour décrocher le trophée, s’approprier peut-être le titre du meilleur joueur du tournoi et certainement celui du Joueur africain de l’année.

De Dakar à Yaoundé, les trajectoires Mo Salah et Sadio Mané ont épousé divers chemins pour finir au haut niveau, à Liverpool où ils écrivent leur légende.

Salah, le gaucher, à droite, Mané, le droitier, à gauche, buteurs insatiables, dynamiteurs de défense en Angleterre et en Europe depuis leur association en 2017. Un duo à 255 buts à ce jour. Jamais probablement un tandem n’avait porté aussi haut et aussi longtemps un club. Mais l’association de bienfaiteurs a souvent connu des grincements sur la ligne, moins à cause d’une course au meilleur buteur en Premier League que d’une rivalité sur le contient. La course au titre de Ballon d’or et surtout au titre de Joueur africain de l’année a parfois fait grésiller la connexion entre l’Égyptien et le Sénégalais avant que leur mentor Jürgen Klopp ne rétablisse le réseau entre les deux compères.

lire la suite sur rfi

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Presse/Subvention à l'impression : Patrice Yao (président du Gepci) prévient « Si rien n'est fait, les entreprises vont réduire le personnel »

Gestion du nouveau marché de Sassandra: Elus et populations accordent leurs violons