Six ans après, Vincent Toh Bi raconte l’attentat de Grand-Bassam





six-ans-apres-vincent-toh-bi-raconte-lattentat-de-grand-bassam


Le 13 mars 2016, Vincent Toh Bi était le directeur de cabinet d’Hamed Bakayoko, alors ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. À ce titre, il a coordonné la riposte le jour de l’attaque qui a endeuillé Grand-Bassam en faisant 19 morts.

A lire ausssi: 12e édition du MASA : Pari réussi malgré quelques failles

C’était un dimanche et je rendais visite à des amis dans la commune de Cocody. Vers 13h15, je reçois un coup de fil d’Amani Ipou Félicien, le directeur général de l’Administration du territoire. Il m’appelle pour me faire part d’un rapport urgent du préfet de Grand-Bassam : il y a des tirs et un mouvement de panique sur la plage principale de la ville balnéaire. Il s’agirait d’un braquage, ajoute-t-il. Deux minutes plus tard, je reçois des appels paniqués de plusieurs de mes sources. Je ne me fais plus aucune illusion : « ils » nous attaquent. Ce que nous redoutions depuis plusieurs mois est en train d’arriver.

Lire la suite sur www.jeuneafrique.com

En lecture en ce moment

Mauvaise nouvelle pour Isaac, le fils de Didier Drogba

JO Tokyo 2021: L’Ivoirien N’dri Franck termine 5e à l’épreuve de Skiff hommes