Reprise du procès Laurent Gbagbo : "l’accusation ne présente rien de solide comme preuve" (défense)





procès,gbagbo,avocats,défense


Me Emmanuel Altit, avocat de la défense de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, estime que l’accusation n’a rien présenté comme preuve qui puisse accabler ses clients.

"L’accusation ne présente rien qui ait une quelconque valeur de preuve (…), rien de solide n’a pu être apporté", a soutenu, lundi, l’avocat dans sa plaidoirie, à la reprise du procès, ajoutant que les éléments présentés par l’accusation sont insuffisants.

Pour lui, le vrai débat, c’est de "savoir si le dossier est vide ou pas". Poursuivant, il a indiqué que le dossier présenté par le procureur est un narratif préconçu, se basant "uniquement sur des suppositions, des a prioris qui n’ont aucun rapport avec la vérité".

Du 12 au 15 et du 19 au 20 novembre, la défense va plaider et prouver l’innocence des deux accusés.

L'ex président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, sont accusés de crimes de guerre etde  crimes contre l’humanité, lors de la crise postélectorale de 2011, rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Initialement prévu pour ce mercredi : Buldozer sera inhumé jeudi

Inter / Religion : Le numéro 3 du Vatican reconnu coupable de pédophilie