Traçabilité dans la filière café-Cacao : Le producteur ivoirien a désormais sa carte





tracabilite-dans-la-filiere-cafe-cacao-le-producteur-ivoirien-a-desormais-sa-carte

Un producteur recevant sa carte des mains du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani



Les producteurs ivoiriens de café et de Cacao ont désormais leurs cartes. Et pas n’importe laquelle. Présentée et remise aux bénéficiaires, mardi 6 avril 2022, à la Caistab d’Abidjan-Plateau, c’est une carte munie d’un code unique d’identification du producteur. Tenant compte de l’évolution technologique, les concepteurs l’ont doté d’un QR code avec toutes les informations relatives à son détenteur (nom et prénom, superficie de ses parcelles de cacao et/ou de café, renseignements sur les membres de son ménage, etc.). Elle contient aussi une puce bancaire et peut-être utilisée comme un portefeuille électronique pour les paiements lors des ventes des produits, les dépôts et envoie d’argent, les transactions commerciales.
Le ministre d’Etat, ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, tout en se réjouissant de l’aboutissement de ce projet, a demandé aux producteurs de se munir de cette carte qui permettra à l'acheteur ou à la société coopérative de les identifier et de virer automatiquement la valeur globale de leur produit sur la carte, « sans possibilité de retrancher une partie ». Selon lui, le mécanisme de traçabilité déployé permettra de réduire considérablement les fraudes sur les prix bord champ et de sécuriser leur argent. Aussi, a-t-il félicité le Conseil café-cacao (CCC) pour le travail accompli.
Brahima Yves Koné, directeur général du CCC, a expliqué que la remise des cartes ce jour est l’aboutissement d’un processus qui a démarré avec le recensement des producteurs. Il a insisté sur le fait que la carte qu’ils ont reçue va leur permettre de faire toutes les transactions, y compris auprès des banques. Surtout, il a encouragé les plus hésitants à s’inscrire dans ce processus. Car, pour la mise en place de l’interprofession, ne seront pris en compte que les planteurs recensés.
« Avec cette carte, nous sommes comblés et soulagés », a lancé Ano Frédéric, au nom des producteurs. Appelant tous les planteurs à se faire recenser auprès des délégations régionales du CCC.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : La télévision islamique Al Bayane démarre ses programmes ce vendredi 15 mai

Législatives du 6 mars 2021 : que peut faire l’opposition face au RHDP ?