Après 5 jours de grève : Les agents de santé à leurs postes





Grève,Agents de santé,Mot d'ordre


Le mot d’ordre de grève de la Coordination des centrales syndicales de la santé (Coordisante) a été levé après cinq jours effectif d’arrêt de travail. Ce dimanche, le travail a repris. Tous étaient à leurs postes, comme on a pu le constater, à l’hôpital général d’Abobo. Tout comme au centre hospitalier universitaire de Treichville où nous nous sommes rendus, ce lundi.

Naturellement, les patients aussi sont présents, en grand nombre. Car le travail au ralenti pendant ces cinq jours, n’a pu permettre à nombreux d’entre eux de bénéficier de prestations médicales.

"Il y a trois jours, j’avais rendez-vous en cardiologie. Ce qui n’a pu être possible. Aujourd’hui où tout semble avoir repris, j’attends qu’on me reçoive", soutient un malade à l’Institut de cardiologie du CHU de Treichville. Un médecin rencontré dans la cour du CHU et qui a préféré garder l’anonymat, est clair : "Nous sommes un corps discipliné. La coordination a lancé un mot d’ordre, nous l’avons suivi. Elle a levé le mot d’ordre, nous sommes à nos postes."

À Abobo, le constat est le même. Le personnel de santé est présent, les patients également. Ici, on s’attèle à recevoir ces derniers afin de satisfaire chacun d’eux. "Vous savez que notre métier est très délicat. Même si les patients sont nombreux, on doit prendre le temps de recevoir chacun pour éviter des erreurs de diagnostic. On travaille donc sans pression, mais avec efficacité", nous confie un agent rencontré dans la cour. " Le travail a repris depuis dimanche, on a demandé (au gouvernement) de rouvrir les négociations, donc il leur appartient de nous appeler à la table de négociations", confiait au confrère APA News Boko Koua, porte-parole de la Coordisante. Qui ajoute : "Nous attendons que les négociations commencent le plus rapidement possible".

Du 5 au 9 novembre, les agents de santé ont observé une grève suite à l’appel de la Coordisante, organisation syndicale qui regroupe 12 syndicats de la santé.

Modeste KONE.

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Violence sexuelle contre un mineur à San Pedro : Le présumé coupable mis aux arrêts

Bédié prend son ticket pour la MACA !